Tagged under: Allemagne ,

Engin lance-ponts Biber (Allemagne Fédérale)

Caractéristiques Biber
Équipage : 2 hommes.
Poids : 45 300 kg avec le pont.
Propulseur : un moteur polycombustible MTU 838 Ca. M500 de 10 cylindres développant 618,9 kW (830 ch).
Dimensions : longueur (avec le pont), 11,82 m; largeur (avec le pont), 4 m; hauteur (avec le pont), 3,57 m.
Performances : vitesse maximale sur route, 62 km/h; autonomie, 550 km; passage à gué, 1,20 m; pente maximale, 60 % ; obstacle vertical, 0,70 m; tranchée, 2,50 m.

Avec le programme du Leopard 1 MBT, l'Allemagne fédérale décida de construire deux engins lance¬ponts pour effectuer des essais comparatifs. Ils prirent le nom de type A et type B. Après des évaluations réalisées par les troupes, le type B fut sélectionné par l'armée ouest-allemande, et les premiers véhicules produits en série furent livrés par Krupp MaK Maschinenbau en 1975. En plus des cent cinq Leopard lanceurs de ponts construits pour l'armée ouest-allemande, six furent commandés par le Canada, quatorze par la Hollande et cinq par l'Australie. Un peu plus tard, la firme italienne OTO Melara construisit soixante-quatre véhicules pour l'armée italienne. Dans l'armée ouest-allemande, l'engin est couramment appelé Biber, bien que la dénomination officielle soit Brücken-legepanzer Biber ou BRLPZ-1.

La coque du Biber est virtuellement identique à celle du Leopard 1 MBT, mais avec la tourelle remplacée par un pont l'aluminium en deux parties. Déployé, le pont a une longueur totale de 22 m, et peut être utilisé pour franchir des obstacles de 20 m au maximum. En fait, comme avec tous les ponts de ce type, la capacité de franchissement dépend beaucoup de la hauteur et de l'état des rives. Le pont peut recevoir des véhicules d'une masse maximale de 50 000 kg, ou de 60 000 kg, en cas d'urgence.

L'équipement standard sur le Biber comprend un système de vision nocturne, un système NBC et quatre émetteurs de fumée à commande électrique, installés de chaque côté à l'avant. Le Biber peut franchir un gué de 1,20 m, sans aucune préparation, et une profondeur de 1,76 m après une préparation sommaire. A l'avant de la coque se trouve une pelle mécanique, habituellement abaissée lors de la mise en place du pont. Elle peut également être utilisée pour aplanir la surface qui doit recevoir les jambages, mais, normalement, ce travail est effectué par d'autres véhicules. Le pont Biber est habituellement installé de la manière suivante les éléments avancés savent qu'un obstacle en face d'eux doit être franchi à l'aide d'un Biber. Les chars sont déployés aussi près que possible pour fournir un appui feu au Biber. Arrivé à la rivière, le Biber descend la pelle mécanique qui sert de support. Puis la moitié inférieure du pont glisse vers l'avant, jusqu'au moment où elle se trouve en face de la moitié supérieure. Les deux sections du pont sont alors verrouillées ensemble, et le pont complet est étendu au-dessus de l'obstacle, puis descendu à son emplacement.

Aujourd'hui, le Biber est remplacé par le Panzerschnellbrücke 2.

 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: