Notice: Undefined offset: 1690 in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 606

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 606

Notice: Undefined offset: 1690 in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 611

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 611
Tagged under: Royaume Uni , Allemagne ,

Conteneurs dispensateurs de sous-munitions
Hunting Engineering JP233 et Raketen Technik GmbH (RTG) Mehrzweckwaffe-1 (MW-1)
(Royaume-Uni / République Fédérale d’Allemagne)
MIFF
Poids : 3,4 kg
Diametre : 132 mm
Hauteur : 98 mm
MUSA
Poids : 4,5 kg
Diametre : 132 mm
Hauteur : 126 mm

Pour armer les Panavia Tornado de combat et d'interdiction aérienne, les Allemands et les Anglais ont développé, chacun de leur côté, un vaste conteneur dispensateur de sous-munitions, fixé sous le fuselage. Le Hunting JP233, à la réalisation duquel les États-Unis pensèrent un moment s'associer, fut construit pour la RAF. Le conteneur permet d'effectuer des opérations de destruction des pistes sur les aérodromes et des missions d'interdiction de zone à des troupes terrestres. Deux types de sous-munitions sont utilisés : le type SG357 pour l'attaque de pistes et de taxiways en « dur » ainsi que de pistes en herbe, tandis que larguées simultanément, les sous munitions HB876 antipersonnel et antivéhicules interdisent tous travaux de réparation des pistes. Pour assurer une bonne dispersion sur la zone, 30 sous-munitions SG357 et 215 HB876 sont envoyés en séquences coordonnées. Chaque Tornado de la RAF emporte deux pods JP233, adaptables également sur le General Dynamics F-16.

Contrairement aux Britanniques, les Allemands ont développé le dispensateur RTG MW-1 pour les attaques d'aéroports et d'unités blindées en mouvement. Les deux types de sous-munitions utilisées sont sélectionnées juste avant le largage sur une zone de 500 m de large et 4 000 m de long. La surface peut être modifiée en fonction de la cible et de la concentration désirée. Pour les missions antichars, le MW-1 emporte des sous-munitions du Groupe 1 comprenant 627 mines antichars MIFF contenant chacune deux charges militaires, ou 4 500 bombelettes antichars/antipersonnel à fragmentation, ou encore une combinaison des deux. La Luftwaffe a développé une autre version avec une charge simple de 224 bombes antipistes ou une combinaison de 672 mines MIFF de mines à fragmentation MUSA et de mines actives acoustiques MUSPA. Les conteneurs MW-1 ont équipés les Tornado IDS, les F-104 Starfighter ainsi que les F4 Phantom.
Pour mettre un aéroport hors d'usage, la Luftwaffe utilise plusieurs Tornado : l'un pour larguer les bombes antipistes STABO et l'autre, les mines. L'armée de l'air italienne a également commandé une version modifiée du conteneur anti-piste MW-1 emportant des bombes STABO. Pour comprendre l'efficacité d'une bombe antipiste, il faut se souvenir qu'il est très difficile de reboucher rapidement une piste endommagée de telle sorte qu'il n'y ait pas le moindre relief risquant de déséquilibrer l'avion.

Voici le descriptif de certaines munitions embarquées dans le MW-1
MIFF (Mine-Flach-Flach): mine antichar avec un capteur de champ magnétique. La mine MIFF est une mine anti-char. La mine comporte un capteur sismique, ainsi que d'un capteur d'influence magnétique qui est utilisée pour déterminer le point d'allumage optimal. Il utilise deux charges creuses dos-à-dos effet Misznay-Schardin à pénétrer les coques des véhicules blindés, ainsi que quelques 38 formes de bol secondaires qui produisent des fragments secondaires.

MUSPA : mine à capteurs actifs et passifs avec une ogive explosive (2100 billes métalliques) avec une détonation immédiate ou contrôlée dans le temps. Elle détruit ou endommage les aéronefs ou les véhicules qui traversent la zone cible.

MUSA : mine avec des capteurs actifs et explosion par fragmentation pour explosion immédiate ou temporisée

Le MUSA et mines MUSPA sont identiques en apparence externe mais ont des fusibles qui leur permettent d'effectuer des fonctions différentes. Une fois déclenchée, la mine disperse 2.100 billes d'acier pour un rayon d'action de 100 mètres. La mine MUSA a un simple fusible de retard qui déclenche la mine après un intervalle prédéfini afin d'éviter les opérations de déminage. La mine MUSPA, officiellement classée comme une mine anti-aérienne, dispose d'un capteur acoustique qui déclenche la mine lorsqu'une signature acoustique ennemie est détectée.

L'Allemagne et l'Angleterre n'utilisent plus ce type de munitions depuis qu'elles ont ratifié le traité international contre les bombes à sous munitions.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: