Notice: Undefined offset: 1690 in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 608

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 608

Notice: Undefined offset: 1690 in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 613

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 613
Tagged under: Royaume Uni ,

Missile air-sol antiradar de British Aerospace Dynamics Group et Marconi Space and Defense Systems (ALARM) (Royaume-Uni)

Le missile BAe/MSDS ALARM fut développé pour les années 1980 à la demande du bureau des cibles de la RAF. En compétition directe avec l'engin américain AGM-88 HARM pour une commande de 2 000 exemplaires par la RAF, l'ALARM fut choisi en juillet 1983, et entra en service en 1990.
Au début de 1986 BAD reconnu que Royal Ordnance éprouvait des difficultés à réaliser le moteur du missile, appelé Nuthatch, et a commencé à envisager des alternatives.En Juillet 1987 BAD, devenu le propriétaire de Royal Ordnance, a remplacé le moteur Nuthatch avec un moteur moins risqué conçu par Bayern-Chemie . Le contrat de£ 200 millions pour le missile a été renégocié avec l'augmentation du prix de £ 400 millions et la livraison repoussée de 1988 à 1990.

La particularité de ce missile réside dans son système autonome et sa légèreté, qui permet de l'embarquer sur un chasseur, en supplément du système d'arme habituel. D'un poids d'environ 175 kg, il est fixé à un pylône d'aile, aussi bien sur des avions de la taille du BAe Hawk, que sur des machines plus grosses comme le Tornado. On peut également l'installer sur un hélicoptère. Peu d'indications ont été fournies sur ses caractéristiques, mais sa silhouette rappelle celle du Sky Flash, avec un diamètre supérieur et des gouvernes plus petites. Deux modes de mise en oeuvre sont utilisés : le mode « auto-défense » avec le détecteur de radar sophistiqué de Marconi qui se verrouille sur l'émission alors que le missile est encore sur l'avion, et le mode antidéfense, où l'on tire le missile à l'approche de la cible. L'ALARM monte alors à une altitude de 12 190 m, arrête ses moteurs et déploie un parachute. Le détecteur entame la recherche des émissions radar, sélectionne la plus forte, puis commande le largage du parachute et le réallumage des moteurs pour l'attaque de l'installation. 
La dernière utilisation du missile ALARM a été durant le conflit de 2011 en Libye.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: