Cadillac Gage Commando Ranger, transport de troupes (Etats-Unis)
Caractéristiques
Commando Ranger
Équipage : 2 + 6 hommes.
Poids : 4 536 kg.
Dimensions : longueur, 4,69 m; largeur, 2,01 m; hauteur, 1,98 m.
Moteur : Dodqe 360 CID V-8 à essence développant 180 ch.
Performances : vitesse maximale sur route, 112,5 km/h; autonomie, 556 km ; gué, 0,45 m; pente, 60 %; obstacle vertical, 0,25 m; tranchée, non applicable.

L'US Air Force possède une cen­taine de bases de grande superficie disséminées dans le monde entier; au cours de ces dernières années, ces bases sont devenues la cible des terroristes en tout genre car elles renferment non seulement des avions et des missiles d'un coût très élevé, mais encore des radars et autres dispositifs de surveillance, des carburants et toutes sortes de pièces d'artillerie allant des muni­tions et des bombes convention­nelles aux charges nucléaires. Pour protéger ses équipements, l'US Air Force a exprimé le besoin d'un véhicule qu'elle a appelé Security Police Armoured Response/Convoy Truck, susceptible de transporter les patrouilles sur les bases aériennes et d'escorter les convois se diri­geant vers les bases ou en sortant, ou bien roulant de l'entrepôt du ter­rain d'aviation à l'avion lui-même.
Après avoir étudié un certain nombre de propositions, l'US Air Force, au début de l'année 1979, opta pour le transport de troupes Cadillac Gage Commando Ranger. Les premiers exemplaires lui furent remis l'année suivante et les livrai­sons effectuées par la suite, jusqu'en 1984, se chiffrèrent à 700 véhicules. L'US Air Force appela cet engin Peacekeeper.
Le Commando Ranger utilise un châssis standard de camion Chrysler modifié pour les besoins du véhicule, comportant un empat­tement plus court que d'habitude (on appelle empattement la distance entre le premier et le dernier essieu). La carrosserie, entièrement blindée, protège l'équipage des armes à feu individuelles et des éclats d'obus. Le moteur, situé à l'avant, est couplé à une transmis­sion automatique avec trois rapports avant et un rapport arrière, ainsi qu'à une boîte de transfert à deux' vitesses. La direction est assistée et la suspension du train arrière est assurée par des lames de ressort et des amortisseurs hydrauliques à double effet.
Le chef de voiture et le conduc­teur sont assis à l'arrière du moteur; chacun dispose d'un pare­brise à l'épreuve des balles ainsi que d'une porte se rabattant sur le côté, pourvue d'un épiscope avec une fente de tir en dessous; il existe également une fente de tir entre le pare-brise du conducteur et celui du chef de voiture.
Le Commando Ranger contient six soldats qui entrent dans le véhi­cule par deux portes situées à l'arrière de la caisse et prennent place par groupe de trois sur les côtés. Chacune de ces portes pos­sède une fente de tir et celle de gauche comprend en outre un épis­cope. Sur le toit se trouve une trappe qui peut recevoir diverses armes légères, dont un simple bouclier avec une mitrailleuse de 7,62 mm ou bien une tourelle équi­pée d'une mitrailleuse jumelée de 7,62 mm.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: