Tagged under: 1939-1945 , Russie ,

Roquette M-13 de 132 mm (Union Soviétique)

Caractéristiques M-13
Dimensions : longueur, 1,41 m; diamètre du corps de la roquette 132 mm.
Poids : total, 42,500 kg; charge propulsive, 7,200 kg; charge explosive, 4,900 kg.
Performances : vitesse initiale, 355 m/s ; portée, 8 500 m.

La roquette utilisée le plus fréquemment par les Soviétiques au cours de la Seconde Guerre mondiale a été la version M-13 de 132 mm. Elle a été conçue à la fin des années trente et, lorsque les Allemands envahirent l'Union soviétique en 1941, il existait peu de lanceurs et de stocks de roquettes disponibles. Cette arme a été mise en service par mesure d'urgence et fut utilisée sur le front de Smolensk en juillet 1941, où elle provoqua presque la panique parmi les infortunés Allemands. Il n'y a là rien de surprenant, quand on sait qu'en quelque dix secondes une seule batterie M-13 pouvait cribler à coup d'explosif une vaste étendue avec une ampleur encore jamais vue en temps de guerre.

Ces premières batteries constituaient des unités très particulières. Les lanceurs de roquettes à ailettes M-13 étaient montés sur des camions 6 x 6 ZiS équipés de rampes à seize roquettes. Ces rampes étaient surnommées « flûte » par les Soviétiques en raison de leurs perforations, mais elles reçurent assez vite l'appellation de Katyucha, ou encore de « canons Kostikov », du nom de leur prétendu inventeur. Pour des motifs de sécurité, elles étaient recouvertes de bâches quand on ne s'en servait pas, et les servants étaient choisis parmi les membres du parti chargés d'exercer une étroite surveillance. Mais leur emploi se répandit rapidement et leur secret parvint à la connaissance générale.

La roquette de base M-13 était dotée d'une tête à fragmentation. Elle avait une portée d'environ 8 000 à 8 500 m et, comme toute fusée stabilisée par ailettes, manquait de précision. Cependant, cet inconvénient importait assez peu car elle était employée à effectuer des tirs massifs de barrage. Les versions ultérieures exploitaient un système à déflecteurs qui communiquait une certaine rotation à la fusée et en améliorait la précision. Il en résultait cependant une légère diminution de la portée. Le premier modèle de lanceur appelé BM-13-16 comportait seize rampes. Mais, lorsque les Soviétiques disposèrent de camions Lend-Lease, ils les utilisèrent également comme porteurs de Katyuchas. Plusieurs types de camions, dont des Studebaker, des Ford, des Chevrolet et des International servirent à cette fin, de même que les tracteurs d'artillerie STZ-5 et d'autres véhicules. Tous ces lanceurs n'avaient aucun moyen de mise en direction et ne disposaient que d'un système de réglage de site assez limité. Le pointage s'effectuait en orientant l'engin porteur vers l'objectif. Certains véhicules étaient munis de volets d'acier pour assurer la protection de la cabine et du peloton de pièce pendant l'exécution des tirs.

Dans le courant de la guerre, d'autres modèles de têtes de M-13 apparurent, dont des têtes perforantes antichars, des têtes éclairantes, incendiaires, ou encore des munitions destinées au marquage. La version M-13-DD mettait en oeuvre deux moteurs fonctionnant simultanément et atteignait une distance voisine de 11 800 m, la plus importante des portées de toutes les roquettes d'artillerie à charge propulsive solide de la Seconde Guerre mondiale. Elle n'était lancée qu'à partir des rampes supérieures.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: