Pluton, missile français tactique à courte portée (France)

Caractéristiques Pluton
Longueur : 7,64 m. Diamètre : 0,55 m.
Poids : 2 350 kg. Poids de la tête : 350 à 500 kg.
Tête : 1 ogive de 15 kt ou 1 ogive de 25 kt ou même 1 ogive d'exercice.
Portée minimale : 10 km.
Portée maximale : 120 km.
Coefficient d'erreur probable : 330 m.
Système de lancement : châssis de véhicule à chenilles de AMX-30.
Propulsion : solide.
Guidage : inertie.

Développé à la fin des années soixante, le Pluton entra en produc­tion en 1972, les premières livrai­sons à l'armée de Terre française intervenant en 1974. Les Français avaient constitué cinq régi­ments équipés de ce missile nucléaire tactique destiné à soutenir les armées en campagne. Chacun de ces régiments mettait en ceuvre six véhicules lanceurs consistant en un châssis modifié du char de bataille AMX-30 et épaulés par des sections de support et de ravitaillement.
Ce missile, dont l'ogive est livrée de manière séparée aux unités opé­rationnelles, se compose d'un étage unique à propergol solide équipé d'un dispositif de guidage simplifié. Il est, en outre, capable d'emporter, selon le type de mission qu'il doit exécuter, deux types d'ogives : une première qui, portant la désignation de AN-51, est utilisée contre des objectifs situés sur les arrières de l'ennemi et dispose d'une charge de 25 kt, identique à celle de la bombe nucléaire à gravité AN-52; une seconde, de 15 kt, dont la mise à feu doit intervenir au-dessus de la zone de bataille principale.
Comme cela s'est passé pour la plus grande partie des armements nucléaires français, la conception et la produc­tion du Pluton ont été entièrement menées par l'industrie nationale.
Au milieu de l'année 1977, le ministère de la Défense a annoncé le développement d'un Super Plu­ton dont le déploiement devait intervenir à la fin de la décennie quatre-vingt. Néanmoins, quelque temps plus tard, les Français, inté­ressés par le programme du missile de croisière américain, prirent la résolution de se doter d'un engin de ce type basé à terre. Désigné Hadès par la société Aérospatiale, cet engin a remplacé le Pluton. Le Pluton a été retiré progressivement du service actif jusqu'en 1993.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: