Missile sol-air SA-9 « Gaskin » / 9K31 Strela1 (Union Soviétique / Fédération de Russie)

Caractéristiques Lanceur de missile SA-9 « Gaskin »
Equipage : 3 hommes.
Poids : 800 kg.
Dimensions : longueur, 5,78 m; largeur, 2,35 m; hauteur en déplacement, 2,35 m.
Motorisation : moteur à essence GAZ-41 V8 refroidi à eau développant 140 ch (104 kW).
Performances : vitesse maximale sur route, 100 km/h; autonomie maximale, 750 km ; amphibie sur courte distance ; pente maximale gravie, 60 % ; franchissement de tranchées jusqu'à 1,25 m de large.

Le missile sol-air à basse altitude SA-9 « Gaskin » a été déployé dans les années soixante, et sa première apparition publique remonte aux années soixante-dix. Sa première utilisation en opération a eu lieu au Liban en 1981, après qu'une batterie libyenne de SA-8 qui avait attaqué l'aviation israélienne eut été détruite sans que les Israéliens aient subi de pertes. Il a également été mis en oeuvre au cours du conflit Iran-Irak.
Le système SA-9 « Gaskin » est normalement adapté sur un véhi­cule de reconnaissance de type BRDM-2 (4 x 4), dont la tourelle d'origine a été remplacée par un modèle motorisé. A l'avant de cette tourelle se trouve un siège pour le chef de tir, qui dispose d'un large hublot vitré. Derrière lui, de cha­que côté d'un socle, on peut voir deux missiles en position de lance­ment. En déplacement, le lanceur et ses engins sont rabattus horizontale­ment au-dessus du véhicule. Quand les quatre missiles ont été tirés, les tubes vides sont enlevés et de nou­veaux engins sont mis en place manuellement par l'équipage depuis l'extérieur. 
La SA-9 a conservé les caractéristiques du BRDM-2. Il est en particulier amphibie, et ses deux roues ventrales montées entre l'essieu avant et l'essieu arrière lui permettent le franchissement de tranchées. Le missile lui-même sem­ble être un dérivé amélioré du SA-7 portable, doté d'un moteur-fusée plus puissant qui lui confère une vitesse et une portée supérieures. Sa mise en ceuvre est sans doute comparable, mais deux missiles peuvent être tirés sur la même cible à cinq secondes d'intervalle afin d'améliorer les chances de succès. La tête chercheuse à infrarouge a un détecteur de densité de radiation qui lui permet de négliger les leur­res lancés par l'appareil ennemi.
Le missile est transporté dans un conteneur-lanceur qui le protège pendant sa manutention. Long de 1,82 m, il a un diamètre de 11 cm et une envergure de 30 cm. Sa por­tée utile est de 8 000 m et son alti­tude maximale d'intervention est de 4 000 m. Son poids est estimé à 30 kg et sa vitesse maximale serait supérieure à Mach 1,5.
Le SA-9 « Gaskin » a de nom­breux et graves défauts. Il n'est uti­lisable que par beau temps et le serveur doit faire pivoter sa tourelle continuellement pour repérer ses cibles, encore qu'il soit probable­ment en contact avec un poste de commandement qui lui transmet les paramètres initiaux de l'objectif (direction, vitesse et altitude).
La cadence de tir est faible, car le rechargement est manuel.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: