Missile sol-air SA-8 « Gecko » / 9K33 Osa (Union Soviétique / Fédération de Russie)

Caractéristiques SA-8 « Gecko »
Dimensions : longueur, 3,20 m; diamètre, 21 cm ; envergure, 64 cm.
Poids de lancement : 190 kg.
Performances : vitesse, Mach 2; portée, 12 km ; altitude minimale d'intervention, 50 m; plafond maximal, 13 000 m.

Le missile sol-air à basse altitude SA-8 « Gecko » a été déployé au début des années soixante-dix et a été vu pour la première fois en 1975 lors d'un défilé sur la place Rouge de Moscou. A la différence des pre­miers engins antiaériens autopro­pulsés soviétiques, il est autonome, car il possède son propre système de veille et de poursuite. Chaque division soviétique était dotée de cinq batteries de quatre SA-8 et de quatre véhi­cules de réapprovisionnement en missiles avec, au niveau du Q.G., un radar « Thin Skin » de détermi­nation d'altitude et deux radars de veille et de commande « Long Track ».
Le SA-8 est monté sur un châssis 6 x 6 qui semble être dérivé du ZIL-167, un véhicule totalement amphibie doté de deux hydropro­pulseurs. La direction agit sur les essieux avant et arrière, et un système central de régulation per­met au pilote d'adapter la pression des pneus au type de terrain par­couru. L'habitacle, protégé contre un environnement nucléaire, bacté­riologique ou chimique, est situé à l'avant, tandis que le dispositif de tir occupe la partie centrale et que les transmissions sont à l'arrière.
Deux missiles sont placés de cha­que côté et en retrait du système de guidage. Ils pivotent à 360°. Le radar de veille qui surmonte le tout a une portée de 30 km; il peut se rabattre horizontalement lorsque le véhicule est en déplacement. Le système de guidage comprend un grand radar central qui suit la cible et deux radars plus petits qui pilo­tent les deux missiles. Au-dessus de chacun des petits radars se trouve un viseur optique et un équipement de télévision à faible luminosité uti­lisés lorsque la visibilité est mau­vaise ou lorsque l'ennemi met en place des contre-mesures électro­magnétiques.
Le poids de lancement de l'engin est de 190 kg. Sa longueur est de 3,20 m pour un diamètre de 21 cm et une envergure de 64 cm. Le moteur-fusée à un étage est à car­burant solide. Il permet une vitesse maximale de Mach 2. L'altitude effi­cace est comprise entre 50 m et 13 000 m. La portée maximale est de 12 km.

Les versions : 
9K33 "Osa" (désignation DoD "SA-8A "Gecko"). Son développement a commencé en 1960 et il a été introduit en 1971-1972 avec quatre missiles 9M33 par TELAR ayant une portée maximale de 12 km (7 milles). 
9K33M "Osa-M" (Code OTAN SA-N-4 "Gecko"). Il a été introduit en 1972 et représente la version navale du système avec deux missiles 9M33M sur un lanceur rotatif rétractable Zif-122 et des performances améliorées. Il a été installé sur les croiseurs lance-missiles de classe Kara, les croiseurs VTOL de classe Kiev et aussi ceux de classe Kirov, Slava et Krivak.
9K33M2 "Osa-AK"(désignation DoD SA-8B "Gecko Mod-0"). Il a été introduit en 1975 avec une nouvelle boîte de six lanceurs de missiles, chaque missile étant en boite scellée.
9K33M3 "Osa-AKM"(désignation DoD SA-8B "Gecko Mod-1"). Il a été introduit en 1980 avec une portée maximale étendue de 15 km et une altitude maximale de 12 km. La plupart des systèmes OSA-AKM abritent une antenne IFF.
Saman et Saman-M (Саман en Russe adobe).C'est un développement du système l'OSA/OSA-M en système de drones-cibles, utilisés pour les essais et pour la formation sur des systèmes de défense aérienne, y compris les SAMs.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: