Missiles air-mer russes (Union Soviétique / Fédération de Russie)




Caractéristiques AS-2 « Kipper »
Dimensions : longueur, 10 m ; diamètre, 90 cm ; envergure, 4,90 m.
Poids : total, 4 200 kg ; ogive, 1 000 kg.
Performances : vitesse maximale, Mach 1,2; portée, 185 km (lancement à haute altitude).

AS-3 « Kangaroo »
Dimensions : longueur, 14,90 m; diamètre, 1,85 m; envergure, 9,15 m.
Poids : total, 11 000 kg; ogive thermonucléaire de 800 kt, 2 300 kg.
Performances : vitesse maximale, Mach 1,8; portée, 650 km (lancement à haute altitude).

AS-5 « Kelt »
Dimensions : longueur, 8,60 m; diamètre, 90 cm ; envergure, 4,60 m.
Poids : total, 3 000 kg ; ogive, 1 000 kg.
Performances : vitesse maximale, Mach 1,2; portée, 230 km (lancement à haute altitude) et 180 km (lancement à basse altitude).

AS-4 « Kitchen »
Dimensions : longueur, 11,30 m; diamètre, 90 cm; envergure, 3 m.
Poids : total, 5 900 kg ; ogive, 1 000 kg d'explosif, ou charge nucléaire de 350 kt.
Performances : vitesse maximale, Mach 3,5; portée, 460 km (lancement à haute altitude) et 300 km (lancement à basse altitude).

AS-6 « Kingfish »
Dimensions : longueur, 10 m ; diamètre, 90 cm ; envergure, 2,50 m.
Poids : total, 5 000 kg; ogive, 1 000 kg d'explosif, ou charge nucléaire de 350 kt.
Performances : vitesse maximale, Mach 3; portée, 560 km (lancement à haute altitude) et 250 km (lancement à basse altitude).

Le premier missile air-mer soviétique opérationnel fut le AS-1 « Kennel », livré à la fin des années cinquante. Transporté par un bombardier Tupolev Tu-16 « Badger-B » à rai­son d'un engin sous chaque aile, il avait une portée d'environ 80 km. Relativement rustique, il était guidé par faisceau d'ondes et disposait d'une tête explosive convention­nelle. 
Il a été supplanté en 1960 par un nouveau modèle à turboréac­teur, le AS-2 « Kipper », monté sous le fuselage du bombardier « Badger-C ». Utilisé exclusivement par l'aéronavale soviétique, le « Kipper » n'existe qu'en version air-mer. Il est équipé d'une ogive conventionnelle et d'un pilote auto­matique pouvant être reprogrammé à mi-course. Sa tête chercheuse à radar actif permet de l'utiliser contre des objectifs de grande taille tels que les porte-avions.
Mis en oeuvre l'année suivante au sein de l'aviation d'intervention à longue distance, le AS-3 « Kangaroo » est un missile stratégique lourd pro­pulsé par turboréacteur. Affectant la forme d'un avion, il est adapté à l'attaque d'unités de fort tonnage ou de groupes de navires. Il compense son manque de système de guidage final par l'énorme puissance de son ogive nucléaire (800 kt). Il est monté sur le Tupolev « Bear-B ».
Bien que repéré début 1961, le AS-4 « Kitchen » n'a été opération­nel qu'en 1965. Transporté par le Tupolev Tu-22 « Blinder-B », il est mû par un moteur-fusée à carburant liquide à un étage. C'est le premier engin soviétique air-surface poly­valent. Il est employé par l'aviation et par la marine contre des objectifs divers (radar, navire...) ou comme arme stratégique. Sa tête cher­cheuse est active ou passive suivant la configuration.
Toutes les versions sont guidées par inertie. Selon l'US Navy, le AS-4 est parti­culièrement redoutable lorsqu'il est lancé à haute altitude, ce qui lui permet d'attaquer son objectif en piqué.
Appelé à supplanter le « Ken­nel », le AS-5 « Kelt » a été vu pour la première fois en 1966 sous le bombardier Tu-16 « Badger-G ». Proche par sa forme du AS-5, le « Kelt » est propulsé par un moteur­fusée à carburant liquide à un étage et doté d'une tête explosive conven­tionnelle ainsi que d'un système de guidage très perfectionné.
Des modèles à tête chercheuse active et passive ont été utilisés en opérations par les Égyptiens au cours de la
guerre de 1973. Sur vingt-cinq engins tirés, cinq seulement ont atteint leur but; les autres ont été abattus par la défense antiaérienne israélienne.
Le AS-6 « Kingfish » a été mis en service en 1970 pour compléter le « Kitchen ». Polyvalent comme le AS-4 à qui il emprunte son système de guidage et sa tête chercheuse, il est équipé d'un moteur à carburant solide à un étage. Transporté par les Tupolev Tu-16 « Backfire-B » « Badger-C mod » et « Badger­G mod » à raison d'un engin sous chaque aile, il est considéré comme très dangereux par l'US Navy. 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: