Tagged under: Etats Unis ,

Torpilleurs classe Fletcher (Etats-Unis)

Caractéristiques
Classe Fletcher (à la construction)
Déplacement : standard, 2 050 t
Dimensions : longueur, 114,76 m; largeur, 12,04 m; tirant d'eau, 5,41 m.
Appareil moteur : deux turbines à vapeur à engrenages de 60 000 ch entraînant deux arbres.
Performance : vitesse maximale, 37 noeuds.
Armement : 5 canons de 127 mm simples, 3 canons AA de 40 mm bi-tubes, 4 canons AA de 20 mm simples et 2 affûts de tubes lance torpilles de 533 mm quintuples.
Equipage : 295 officiers et matelots.

Bien qu'elle ait, par son nombre, permis aux Américains de mettre leur flotte de torpilleurs sur pied de guerre, la classe Benson avait ses limites pour une guerre dans le Pacifique. Son endurance et son armement réduit laissaient beaucoup à désirer pour un océan aussi vaste. Avant même la fin du programme, on lançait déjà les premiers bâtiments d'une classe améliorée. Les deux premières unités de cette classe Fletcher glissèrent sur leurs berceaux en février 1942 et les quatre dernières de cette série de cent soixante-quinze navires furent lancées ensemble en septembre 1944 à l'arsenal maritime de Puget Sound.

L'armement spécialement conçu pour les Benson équipait également les nouveaux navires, qui avaient une coque agrandie de 8,53 m en longueur et de 0,91 m en largeur. On notait sur ceux-ci une amélioration importante : des canons antiaériens de 20 mm et 40 mm remplaçaient les mitrailleuses de 12,7 mm.

Les Fletcher entrèrent en service dans le Pacifique, mais ceux qui furent construits sur la côte Atlantique connurent une période de service dans cet océan avant leur affectation définitive. Deux des premières unités, les USS Fletcher (DD 445) et O'Bonnon (DD 450), furent précipitamment détournées vers le passage du Vent, où deux convois étaient simultanément attaqués par des sous marins ennemis. L'escorte de fortune était conduite par un ancien torpilleur américain à pont ras, le HMS Churchill; mais, même après l'arrivée des renforts, il fut impossible d'empêcher la perte de cinq navires marchands.

Le O'Bannon prit part à un engagement de nuit au large de Vella Lavella, où trois des six torpilleurs américains, qui comprenaient quatre des tout premiers Fletcher, eurent maille à partir avec six torpilleurs japonais chargés d'un retrait de garnison. Sous une grêle de torpilles et de tirs de canon, le USS Chevalier (DD 451) fut défoncé par le O'Bannon et coupé en deux. Le Yogumo fut lui-même immédiatement torpillé, mais le seul torpilleur américain, qui n'était pas encore endommagé et qui cherchait toujours à détruire les transports ennemis, fut touché par une des seize torpilles qui lui avaient été lancées. Bien que la seule perte fût celle du Chevalier, les Japonais avaient réussi une belle opération.

 À partir de 1957, une opération de modernisation est lancée, l'opération FRAM (Fleet Rehabilitation and Modernization). 39 ont leur armement principal global modifié : les tourelles n°2, 3 et 4 sont débarquées, le nombre de tubes lance-torpilles est diminué afin d'accueillir d'autres armes, en l’occurrence jusqu'à 6 canons antiaériens de 76 mm (en) en affûts jumelés. Ils emportent à leur bord comme nouvelle arme anti-sous-marine, le Hérisson, positionné à la place de la tourelle n°2. Dix-huit navires sont reclassés en destroyers d'escorte (DDE), optimisés pour la lutte anti-sous-marine.

Dans le cadre de l'opération FRAM II, une nouvelle arme anti-sous-marine appelée Arme Alpha (en) est installée sur l'avant en remplacement du Hérisson. Un hangar pour un petit drone hélicoptère (DASH QH-50) et un pont d'envol est aussi ajouté à l'arrière, à l'avant de la tourelle de 127 mm. Les seuls destroyers de la classe Fletcher a connaitre une modernisation FRAM II sont les USS Radford, Jenkins et Nicholas.

Avec le déclenchement de la guerre de Corée, plusieurs sont remis en service actif : 39 sont remis en état et modernisés.

L’US Navy a retiré du service les derniers navires de cette classe en 1971.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: