Tagged under: Etats Unis ,

Torpilleurs classe Gridley et classe Sims (Etats-Unis)

Caractéristiques
Classe Gridley (à la construction)
Déplacement : standard, 1 500 t.
Dimensions : longueur, 104,11 m; largeur, 10,97 m; tirant d'eau, 2,97 m.
Appareil moteur : deux turbines à vapeur à engrenages de 49 000 ch entraînant deux arbres.
Performance : vitesse maximale, 36,5 nœuds.
Armement : 4 canons de 127 mm simples, 5 mitrailleuses et 4 affûts de tubes lance-torpilles de 533 mm quadruples.
Équipage : 250 officiers et matelots.

La marine américaine construisit en même temps que les Somer vingt deux torpilleurs de la classe Gridley (DD 380). Ces bâtiments étaient plus petits mais beaucoup mieux équilibrés que leurs prédécesseurs. La batterie fut réduite de moitié : quatre canons L/38 de 127 mm simples, ce qui permit l'installation d'un armement de seize lance-torpilles. Les quatre affûts quadruples étaient placés relativement bas, au piveau du pont supérieur, et à raison de deux par flanc. Plus tard, certains furent dotés de tubes triples, et ceux qui servaient dans l'Atlantique en laissaient toujours deux à terre. Une des principales caractéristiques des Gridley et de leurs premiers dérivés, les douze torpilleurs de la classe Sims (DD 409) de 1 570 t, était l'énorme enveloppe de l'unique cheminée qui servait les deux chambres de chauffe adjacentes.

Sur la variante, un ensemble de tubes fut changé pour un canon de 127 mm supplémentaire. Le navire fut allongé de 1,98 m pour augmenter le volume des soutes, mais, en dépit des dimensions et d'un déplacement plus grands, les Sims se retrouvèrent, en temps de guerre, allégés d'un canon et d'un ensemble de tubes.

Les deux classes avaient de puissants moteurs. La longueur supplémentaire des Sims leur donnait une silhouette plus agréable et une vitesse supérieure à celle des Gridley par un nœud. Les pertes en temps de guerre s'élevèrent à cinq Gridley et cinq Sims.

Six Gridley étaient présents lors de la débacle de l'île Savo. Une doctrine tactique mal étudiée réduisit considérablement leur potentiel. Sur un total de quatre-vingt-seize torpilles embarquées dans ce cas particulier, huit seulement furent lancées et aucune ne fit mouche. C'est d'un contraste marquant avec les Japonais. Le USS Blue (DD 387) et le USS Ralph Tolbot (DD 390) étaient de piquet-radar. Leur manque de vigilance caractérisé, même après un coup de semonce, permit à la flotte de torpilleurs japonais commandée par Hikawa de pénétrer librement dans le détroit.

Le USS Sims (DD 409) fut lui même coulé avant de prendre part à l'engagement principal de la mer de Corail. Ce bâtiment et un pétrolier de la flotte furent pris à partie, isolément, par des bombardiers japonais qui leur portèrent un coup fatal. Les navires ont été mis hors service aprés guerre.

 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: