Tagged under: Etats Unis ,

USS Franklin (Etats-Unis)

Caractéristiques
USS Franklin
Déplacement : 27 100 t standard, 36 500 t à pleine charge.
Dimensions : longueur, 267,21 m; largeur, 45 m au niveau du pont d'envol ; tirant d'eau, 9,40 m.
Appareil propulsif : 4 groupes de turbines à vapeur développant 111 900 kW (150 000 ch).
Vitesse : 33 nwuds.
Blindage : ceinture, 64-102 mm; pont d'envol, 38 mm; pont du hangar, 76 mm ; pont principal, 38 mm; tourelles barbettes, 38 mm.
Avions (en 1945) : 74 chasseurs, 15 bombardiers en piqué et 30 bombardiers-torpilleurs.
Équipage : 3 240 officiers et hommes du rang.

Mis en service à la fin du mois de janvier 1944, l'USS Franklin (CV.13) rejoignit le Task Group 58.2 exactement six mois plus tard pour un raid contre les îles Bonin. Dès lors, le porte-avions allait être constamment en opérations. En octobre, lors d'une attaque contre Formose et l'archipel des Ryu-kyu, un bombardier s'écrasa sur le pont. Deux jours plus tard, il était touché au niveau de l'ascenseur par une bombe qui tua trois hommes.

Pendant la bataille du détroit de Surigao, le 24 octobre 1944, les avions du Franklin coulèrent un destroyer, puis s'attaquèrent au cuirassé géant Musashi dans la mer de Sibuyan. Le lendemain, pendant la bataille du cap Engano, ils endommageaient le porte-avions léger Chiyoda et achevaient le Zuikaku. Mais la période faste du Franklin prit fin le 30 octobre : alors qu'il défendait les plages de débarquement du golfe de Leyte, de con¬serve avec un porte-avions léger, les deux bâtiments furent assaillis par cinq kamikazes, qui avaient réussi à franchir l'écran de la chasse. Trente-trois avions furent détruits dans l'incendie qui s'ensuivit, et l'on dénombra à bord 56 morts et 60 blessés. Il dut rentrer à l'arsenal de Bremerton pour réparer et ne reprit du service actif qu'en février 1945.

Dans le cadre de la TF 58, le Franklin prit part à l'attaque de l'île de Kyushu, dans les eaux métropolitaines japonaises, le 18 mars. Le lendemain, alors qu'il se préparait à effectuer sa deuxième attaque, il fut touché par deux bombes de 250 kg, lancées, à la faveur d'un audacieux survol à basse aliitude, par deux Yokosuka D4Y « Judy ». A première vue, les dégâts ne semblaient pas importants car les projectiles n'avaient pas pénétré sous le pont des hangars. Mais les avions prenant feu, leurs bombes et leurs roquettes commencèrent à exploser. Aspirée par le système de ventilation, la fumée toxique envahit le navire, provoquant la mort par asphyxie de 724 hommes, auxquels s'ajoutaient 265 blessés.

Finalement, les incendies purent être maîtrisés, et le lendemain le Franklin pouvait remettre ses machines en marche. Il se traîna de nouveau jusqu'à Pearl Harbor, avant de reprendre la mer cap sur l'arsenal de New York, où il devait subir de longues réparations. Il ne réapparut qu'après la fin de la guerre mais sans jamais reprendre le service actif (il fut versé dans la réserve en 1947).

Alors que dans la réserve, il a été reclassée en tant que vecteur d'attaque (AVC), puis un support anti-sous (CVS), et enfin en transport aérien (AVT), mais n'a jamais été modernisée et ne revit jamais le service actif. Le Franklin et Bunker Hill (endommagé par un kamikaze) étaient les seuls transporteurs de classe Essex de ne pas voir le service actif en tant que porte-avions après la Seconde Guerre mondiale. Le Franklin a été vendu à la ferraille en 1966.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: