Tagged under: Etats Unis ,

USS Langley (Etats-Unis)

Caractéristiques
USS Langley
Déplacement : 11 050 t standard, 14 700 t à pleine charge.
Dimensions : longueur, 165,30 m hors tout ; largeur, 19,96 m; tirant d'eau : 7,32 m.
Appareil moteur : 2 groupes de turboqénérateurs ; 2 moteurs électriques ; 3 chaudières développant 5 335 kW (7 150 ch).
Vitesse : 14 noeuds. Armement : 4 canons de 127 mm.
Avions embarqués (en 1923) : 30 chasseurs.
Équipage : 410 officiers et hommes du rang.

Le potentiel de l'aviation navale était si clairement perçu à la fin de la Première Guerre mondiale que l'US Navy prit la décision d'accélérer la construction de porte-avions. Mais pour acquérir l'expérience nécessaire dans ce domaine, il fallait procéder à des essais avant de mettre sur cale ces nouveaux navires; pour ce faire, le moyen le plus rapide et le moins cher était de transformer un navire existant.

Le grand charbonnier de la flotte Jupiter (AC.3) fut choisi en mars 1920. Un mois plus tard, il était rebaptisé USS Lanqley (CV.1) et commença ses essais en juillet 1922. Le navire qui sortit des chantiers était du type « flush-deck »(à pont dégagé) avec deux cheminées rabattables à babord. Les soutes à charbon d'origine avaient été transformées en ateliers, cabines et entrepôts, tandis que l'ancien pont supérieur servait maintenant de hangar. Le plus grand défaut du Longley était sa faible vitesse ; son moteur turbo-électrique de 5 333 kW (7 150 ch) manquait de puissance. En service, le Lanqley ne pouvait filer que 14 noeuds, ce qui représentait une vitesse inférieure de quelque 7 noeuds à celle de la flotte de bataille. Pourtant, en dépit de ce handicap, pendant cinq ans il joua le rôle qui devait être repris avec tant de succès par le Lexington et le Saratoga, de 1928 à la guerre.

Le Langley ne cessa pas de mettre en oeuvre des avions jusqu'en 1936, date à laquelle il fut transformé en transport d'hydravions, et redésigné AV.3. Après une rapide transformation, il réapparut en avril 1937 avec un pont d'envol court dont la partie avant originelle avait été supprimée.

Une des plus importantes contributions apportées par le Langley à l'aviation navale fut l'essai de divers dispositifs de freinage. Lors de sa première mise en service, il possédait un système britannique de câbles longitudinaux, destinés à engager des crochets dans le système d'atterrissage de l'avion et à l'empêcher de déraper d'un bord à l'autre. Néanmoins, l'US Navy le renforça d'un système constitué de câbles transversaux lestés de caisses remplies de sable. Ce dispositif (perfectionné sous la forme d'un système de freinage hydraulique) se révéla ultérieurement le meilleur et deviendra la base de tous les systèmes modernes d'appontage sur porte-avions. Une autre innovation consistait en une paire de catapultes pneumatiques montées au ras du pont d'envol : destinées aux hydra-vions, elles prouvèrent plus tard qu'elles pourraient augmenter la vitesse de lancement des avions ; cette procédure est encore usitée aujourd'hui.

Il fut coulé après des attaques de 9 Mitsubishi G4M du service aérien de la marine impériale japonaise le 27 février 1942 à 120 km au sud de la ville de Cilacap, dans l'île de Java.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: