Tagged under: Canada ,

Bon aventure (Canada)

Caractéristiques
Bonaventure
Déplacement : 16 000 t standard, 20 000 t à pleine charge.
Dimensions : longueur, 214,82 m; largeur, 24,38 m; tirant d'eau, 7,62 m; largeur du pont d'envol, 32 m.
Appareil moteur : turbines à vapeur à engrenages à 2 arbres développant 40 000 ch.
Vitesse : 24,5 noeuds.
Armement : 4 (plus tard 2) canons AA jumelés Mk 33 de 76 mm.
Aviation embarquée : 21 à 24 appareils (voir texte).
Équipage : 1 370 officiers et matelots.
Équipement électronique : (avant la refonte de 1967-1968) 1 radar de veille aérienne SPS-12, 1 rada altimétrique SPS-8 et 1 radar de veille surface SPS-10.

Le porte-avions britannique Powerful, appartenant à la classe Majestic, fut mis en chantier au mois de novem¬bre 1943 et lancé en février 1945, alors qu'il était encore inachevé. Acheté en 1952 par la marine canadienne qui lui donna le nom de Bonaventure (RML 22), il fut remanié avant d'être terminé et put ainsi recevoir une piste oblique de 8° d'inclinaison, une catapulte à vapeur, un dispositif d'arrêt moderne et un miroir d'appontage stabilisé; il fut en outre armé de quatre canons antiaériens jumelés de 76 mm montés sur des encorbellements. L'îlot fut reconstruit et doté, au lieu du modèle tripode d'origine, d'un haut mât en treillis portant des radars américains.

Le Bonaventure entra en service dans la flotte canadienne en 1957 sous le nouveau numéro de RSM 22; son groupe aérien réunit d'abord seize chasseurs à réaction McDonnell F2H Banshee et huit avions de lutte ASM Grumman CS-2F Tracker fabriqués au Canada. Cette formation céda la place en 1961 à une force entièrement composée d'appareils spécialisés dans la lutte ASM et comprenant huit Tracker et treize hélicoptères Sikorsky H04S-3 Whirlwind; ces derniers furent plus tard remplacés par des Sikorsky CHSS-2 Sea King. Le Bonaventure subit en 1966-1967 une dernière refonte, qui vit l'installation d'un nouveau radar néerlandais et du système d'aide à l'appontage Fresnal, et la suppression des deux encorbellements avant afin d'améliorer les qualités nautiques du navire.

En 1966, le porte-avions fut mis en cale sèche à Québec pour une remise à niveau de mi-vie qui l'immobilisa 18 mois jusqu'en 1967 et coûta 11 millions de dollars canadiens de l'époque. Peu après l'unification des forces canadiennes en 1968, le Bonaventure resta en service quelque temps comme navire de support mais fut finalement désarmé à Halifax le 3 juillet 1970 puis envoyé à la casse à Taïwan en 1971, mettant ainsi fin à 27 ans d'histoire de porte-avions au Canada. Des pièces de la catapulte à vapeur du Bonaventure furent par la suite utilisées pour reconstruire la catapulte du porte-avions australien HMAS Melbourne.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: