Imprimer
Catégorie : Porte avions
Écrit par Super User
Affichages : 1674
Tagged under: Pays-Bas ,

Karel Doorman (Pays-Bas)

Caractéristiques
Karel Doorman
Déplacement : 15 892 t standard, 19 896 t à pleine charge.
Dimensions : longueur, 211,29 m; largeur, 24,38 m; tirant d'eau, 7,47 m; largeur du pont d'envol, 25,91 m.
Appareil moteur : turbines à vapeur à engrenages à 2 arbres développant 40 000 ch.
Vitesse : 23,5 noeuds.
Aviation embarquée : voir texte.
Équipage : 1 462 officiers et matelots.
Équipement électronique : 1 radar de veille aérienne LW-02, 1 radar de veille aérienne LW-O1, 1 radar de veille aérienne et de surface DA-O1, 1 radar altimétrique VI-01 et 1 radar de navigation ZW-O1. 

Mis en chantier au mois de décembre 1942 et lancé un an plus tard, le porte-avions britannique Venerable, unité de la classe Colossus, fut achevé en janvier 1945 et très vite envoyé en Extrême-Orient où, intégré au llth Carrier Squadron, il effectua des opérations de nettoyage après la capitulation japonaise. Il fut vendu à la marine néerlandaise en 1948 et rebaptisé Karel Doorman (R 81), du nom de l'ancien porte avions britannique (ex-HMS Noirono) qu'il remplaçait. En 1950, il mettait en oeuvre un groupe aérien composé de dix-neuf chasseurs bombardiers Hawker Sea Fury FB.Mk 11 et avions de lutte ASM Fairey Firefly Mk 4 et Mk 5.

Il fut ensuite décidé de reconstruire complètement ce navire afin de lui permettre d'embarquer des appareils à réaction. Cette refonte dura de 1955 à 1958 et vit l'installa-tion d'un nouveau pont d'envol renforcé, muni d'une piste oblique de 8° d'inclinaison, d'une catapulte à vapeur montée à l'avant, sur le côté gauche, d'un miroir d'appontage, d'ascenseurs d'avions consolidés et d'un dispositif d'arrêt plus moderne. L'îlot, également remanié, fut doté d'un nouveau mât, de radars néerlandais et d'une cheminée plus haute, tandis que l'armement était réduit de trente-quatre à douze canons de 40 mm.

La formation aérienne typique comprenait alors six chasseurs à réaction Hawker Sea Hawk FGA.Mk 6, six avions de lutte ASM Grumman TBM-3 Avenger, quatre hélicoptères de lutte ASM Sikorsky HSS-1N Seabat et deux hélicoptères utilitaires. Au début des années soixante, avec la nouvelle importance donnée à la lutte ASM, le Karel Doorman devint le bâtiment amiral d'un groupe de sous-marins « hunter-killer », et son effectif aérien se composa désormais de huit Grumman S2F-1 Tracker et de six HSS-1N.

En 1964, à la suite du règlement des problèmes qui menaçaient ses anciens territoires coloniaux et les changements dans la mission de la Marine royale néerlandaise sein de l'OTAN, couplé avec les énormes coûts de fonctionnement et de maintien d'un porte-avions, il a été décidé de la retirer de la flotte opérationnelle au début des années 1970. Cela devait coïncider avec l'arrivée d'avions de patrouille maritime qui devait reprendre le rôle ASW Karel Doorman. 

Un feu de chaufferie, le 26 Avril 1968 entraina son retrait du service néerlandais. Pour réparer les dégâts de feu, les nouvelles chaudières ont été transplantés du HMS Leviathan. En 1969, il a été décidé que les coûts de réparation des dommages en relation avec le temps relativement court de service du Karel Doorman dans la flotte s'avérait une perte et il a été vendue à la marine argentine, rebaptisé ARA Veinticinco de Mayo, où elle jouera plus tard un rôle dans le conflit de 1982 îles Falkland.