Tagged under: Etats Unis ,

Reconstructions SCB-27A de la classe Essex (Etats-Unis)

Caractéristiques
Classe Essex SCB-27A
Déplacement : 28 404 t standard, 40 600 t à pleine charge.
Dimensions : longueur, 273,80 m; largeur, 30,90 m; tirant d'eau, 9,10 m; largeur du pont d'envol (oblique), 59,70 m.
Appareil moteur : turbines à vapeur à engrenages à 4 arbres développant 150 000 ch.
Vitesse : 30 noeuds.
Armement : 8 canons AA simples de 127 mm et 14 jumelés de 76 mm; plus tard réduit à 2 ou 4 canons simples de 127 mm.
Aviation embarquée : 45 à 80 appareils (voir texte).
Équipage : 2 900 officiers et matelots.
Équipement électronique : 1 radar de veille aérienne SPS-6 (plus tard SPS-12, puis SPS-29), 1 radar altimétrique SPS-8 (plus tard SPS-30), 1 radar de veille surface SPS-10 et (sur les unités de lutte ASM ayant subi la modernisation FRAM) 1 sonar d'étrave SQS-23.

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, la marine américaine se trouva à la tête d'une force de porte-avions pratiquement obsolescente dans la mesure où elle ne pouvait pas mettre en œuvre la future génération d'appareils à réaction.

Les plans d'un nouveau modèle furent réalisés en 1946, mais aucune décision de fabrication ne fut prise, si bien que l'US Navy dut opter pour la reconstruction des porte-avions de la classe Essex qui avaient été versés dans la réserve. Le premier programme de conversion, désigné SCB-27A, servit en fait de base à l'achèvement de la coque de l'Oriskany (CV-34). Une fois terminé, ce bâtiment ne possédait plus les canons montés sur le pont d'envol de ses prédécesseurs, mais il était équipé de catapultes à vapeur très puissantes et d'un pont d'envol considérablement renforcé.

L'îlot avait été modifié de façon à améliorer la couverture radar, et les aménagements intérieurs complète¬ment remaniés pour augmenter l'habitabilité et la capacité de survie du vaisseau. Huit autres navires, l'Essex (CV-9), le Yorktown (CV-10), le Hornet (CV-12), le Randolph (CV-15), le Wasp (CV-18), le Bennington (CV-20), le Kearsage (CV-33) et le Lake Champlain (CV-39) furent ensuite mis à ce standard. Tous, sauf le Lake Champloin, reçurent plus tard une piste oblique et une étrave fermée.

La plus grande partie des canons fut progressivement débarquée, tandis que les systèmes radar étaient changés. A l'issue des travaux de transformation, ces bâtiments pouvaient transporter 1,13 million de litres d'essence d'aviation Avgas et 725 t de logistique aéronautique (dont 125 t d'armes nucléaires). Avec l'entrée en service de porte-avions plus modernes, les SCB-27A furent affectés à des fonctions anti-sous marines et dotés en conséquence de Grumman S-2 Tracker.

La majorité des batiments de cette classe ont été déclassés et feraillés durant les années 1970.

L'histoire post-service de Oriskany diffère considérablement de celle de ses sister-ships. Désarmé en 1976, il a été vendue à la ferraille en 1995, mais a été annulé en 1997, car rien n'avait été fait. En 2004, il a été décidé de le couler comme un récif artificiel au large de la côte de la Floride dans le Golfe du Mexique. Après beaucoup d'examen il a été soigneusement coulé en mai 2006, de s'installer à une position verticale à une profondeur accessible aux plongeurs de loisirs. En 2014 l'Oriskany est "le plus grand navire jamais coulé à faire un récif".

 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: