Tagged under: Royaume Uni ,

Classe Colossus (Royaume-Uni)

Caractéristiques
Classe Colossus
Déplacement : 13 190 t standard, 18 040 t à pleine charge.
Dimensions : longueur, 211,84 m; largeur, 24,38 m; tirant d'eau, 7,16 m; largeur du pont d'envol, 24,38 m.
Appareil moteur : turbines à vapeur à engrenages à 2 arbres développant 40 000 ch. Vitesse : 25 noeuds. Aviation embarquée : 48 appareils.
Armement : (premières unités) 24 pièces de « 2» et de « 38 » à 60 canons de 20 mm; (unités ultérieures) 17 canons de 40 mm; (porte-avions-ateliers) 16 pièces de « 2 » et 2 canons de 20 mm (plus tard de 40 mm).
Équipement électronique : 1 radar de veille aérienne Type 281, ultérieurement complété par 1 radar altimétrique Type 277 et 1 radar de veille surface Type 293.

Lorsque furent coulés en décembre 1941, les HMS Prince of Wales et HMS Repulse par des avions venus de bases terrestres, il apparut clairement à l'Amirauté britannique la vulnérabilité et l'absence de soutien de navires importants face aux attaques aériennes et l'urgence de disposer d'une large force aéronavale.

Au début de la guerre, la Royal Navy n'opérait alors que des porte-avions d'escorte et des porte-avions lourds, dit de flotte. Cependant, les porte-avions d'escorte étaient conçus seulement pour la protection des convois et ne pouvaient jouer qu'un petit rôle offensif. Leur faible vitesse de déplacement les empêchait d'être des porte-avions performants. D'un autre côté, les chers porte-avions de flotte étaient peu nombreux et seraient trop long à construire. On envisagea un temps la transformation de navires marchands mais cette option fut rejetée par le besoin important de navires de transport.

La classe Colossus apparut donc comme une solution d'urgence face au manque critique de porte-avions de combat. Ces navires seraient basés sur la conception de la classe de porte-avions Illustrious mais de taille plus réduite et conçus pour être construits et disponibles dans les deux ans. Le type de construction rapide de la classe Colossus la rapproche plus des schémas de construction de navires de commerce que ceux de navires militaires.

Le premier des quatre porte-avions de la classe Colossus fut achevé en décembre 1944 et fut immédiatement envoyé en Extrême-Orient. Aucun de ces navires ne combattit pendant la Seconde Guerre mondiale. Les navires ne possédaient pas de pont blindé comme ceux de la classe Illustrious, capable de les protéger contre les attaques kamikazes durant l'opération Iceberg.

Les six derniers navires de la classe Colossus ont été rapidement modifiés avant leur construction pour pouvoir accueillir des avions plus rapides et plus grands. Ils forment la classe classe Majestic. Encore en construction à la fin du conflit, leur construction fut alors suspendue, n’ayant plus d’utilité. Cinq d’entre eux, après la reprise de leur construction et l’apport de modifications, entrèrent bien plus tard en service au sein de la Marine royale australienne, de la Marine royale canadienne et de la Marine indienne.

La classe de porte-avions légers Colossus était un modèle qui ressemblait sous bien des aspects à une version réduite des porte-avions d'escadre Illustrious; elle n'avait cependant qu'un seul hangar, un armement de canons légers uniquement défensif et pas de blindages. L'appareil moteur était pour l'essentiel une variante modifiée de celui qui équipait les croiseurs contemporains, mais les chaudières et les chambres des machines étaient installées les unes derrière les autres afin de limiter les dommages si une bombe ou une torpille touchait le niveau inférieur. 


Sur les dix unités construites, la plupart servirent dans la Royal Navy pendant la période de l'après-guerre. Le Colossus fut prêté en 1946 à la marine française, qui lui donna le nom d'Arromonches et finit par l'acheter, tandis que le Pioneer (R 76) et le Perseus (R 51) subissaient en cours de construction des modifications les transformant en porte-avions-ateliers ; ils remplirent ce rôle jusqu'en 1954 et 1958 respectivement, puis furent mis à la ferraille.

Sur les navires restants, le Vénérable (R 81) fut vendu en 1948 aux Pays-Bas et devint le Korel Door-mon, et le Warrior (R 31) fut prêté à la marine canadienne, remis plus tard en service dans la Royal Navy et, pour finir, vendu en 1958 à l'Argentine qui le rebaptisa Independencia. Le Vengeance (R 71), prêté à la marine australienne entre 1952 et 1955, fut ensuite versé dans la réserve, pour être finalement vendu au Brésil en 1957 sous le nom de Minas Gerais. Les quatre dernières unités, à savoir le Glory (R 62), l'Ocean (R 68), le Theseus (R 64) et le Triumph (R 16), participèrent à la guerre de Corée : postées au large des côtes, elles déployèrent des groupes aériens comprenant des Supermarine Seafire F.Mk 47, des Hawker Sea Fury FB.Mk 11 et des Fairey Firefly.

 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: