Tagged under: Royaume Uni ,

Classe Centaur (Royaume-Uni)

Caractéristiques Hermes 
Déplacement : 23 900 t standard, 28 700 t à pleine charge.
Dimensions : longueur, 226,90 m; largeur, 27,40 m; tirant d'eau, 8,70 m; largeur du pont d'envol, 48,80 m.
Appareil propulsif : 2 hélices reliées à 1 turbine à vapeur développant 76 000 ch.
Vitesse : 28 noeuds.
Armement : 2 rampes quadruples lance-missiles Seacat SAM (d'une dotation estimée de 40 missiles). Aviation embarquée : 5 Sea Harrier et 9 hélicoptères Sea King.
Équipement électronique : 1 radar de recherche aérienne Type 965, 1 radar de veille surface Type 993, 1 radar de navigation Type 1006, 2 systèmes de guidage d'approche GWS22 Seacat, 1 système TACAN, 1 sonar Type 184, quelques ensembles ECM passifs et actifs, 2 lance-leurres Corvus.
Equipage : 1 350 officiers et matelots (y compris l'effectif de l'aviation embarquée), plus 750 officiers et soldats de l'infanterie de marine.

La classe Centaur est une classe de porte-avions britannique entrée en service dans la Royal Navy dans les années 1950. C'est la dernière classe de porte-avions légers dont la conception date de la fin de la Seconde Guerre mondiale. La classe a été composée de quatre batiments, le HMS Centaur, le HMS Albion, le HMS Buwark et le HMS Hermes. 

L'histoire du Hermes

Le Hermes entra en service en novembre 1959 doté d'un pont d'envol de 6,5° d'inclinaison, de deux ascenseurs et d'un ensemble radar. Entre 1964 et 1966, le nouveau Hermes fut équipé de deux ensembles lance-missiles quadruples Seacat à l'emplacement des batteries de canons Bofors de 40 mm situées dans l'axe de l'îlot et pointées vers le large en azimut et en direction. En 1971, au cours d'une nouvelle refonte, le radar Type 984 3D est remplacé par un ensemble Type 965 Bedstead. En outre, un ensemble de balises d'appontage a été installé après le désarmement du bâtiment et sa reconversion en transport d'assaut, ne pouvant plus mettre en ceuvre alors qu'un groupe de vingt huit avions De Havilland Sea Vixen, Blackburn Buccaneer et Fairey Gannet, mais en revanche pas de McDonnell Douglas Phantom.

Pendant cette transformation, le Hermes perdit câbles et catapultes et fut reconstruit complètement, gardant une escadrille d'hélicoptères d'assaut Westland Wessex. En 1977, il est refondu une nouvelle fois et devient un porte-hélicoptères tout en gardant sa polyvalence quant au soutien des troupes de marine. Ainsi il embarque neuf Westland Sea King ASM et quatre Wessex HU.Mk 5, des hélicoptères de servitude. En 1980 commença la troisième grande conversion du Hermes, en vue de changer encore une fois de rôle, ceci impliquant un renforcement du pont et l'adjonction d'un tremplin de 7,5° d'inclinaison permettant l'envol de cinq BAe Sea Harrier à la place des Wessex.

En 1982, en raison de son équipement en moyens de transmissions et de sa capacité aéronavale, le Hermes devint le navire amiral de la flotte chargée de reconquérir les Malouines. Durant ce conflit, il opéra tout d'abord avec une escadrille composée de douze Sea Harrier et de neuf Sea King HC.Mk 4. Au fur et à mesure de la campagne, l'escadrille comprit jusqu'à quinze Sea Harrier, six Harrier GR.Mk 3, cinq Sea King et deux Westland Lynx équipés de leurres contre les Exocet. Après ses succès dans l'Atlantique Sud, l'Amirauté annonça qu'à l'issue d'une série de manceuvres le Hermes serait refondu et utilisé comme navire d'entraînement à quai ; une remise à neuf aurait été trop coûteuse, le bâtiment n'étant pas équipé pour utiliser le Diesiel, le carburant courant de la Royal Navy. A l'instar des navires de la classe Invincible, le Hermes transportait des charges de profondeur nucléaires sur les hélicoptères et des bombes tactiques à gravitation sur les Sea Harrier. Le nombre de têtes nucléaires portées par ces unités se situait aux environs de quinze, dix d'entre elles pouvant être utilisées en lutte ASM.

La marine indienne a acheté le bâtiment en avril 1986, l’a renommé INS Viraat, et le mis en cale sèche au chantier naval de Devonport pour permettre au navire de prolonger son activité. De plus, certains systèmes (radar, sécurité incendie...) ont été modernisés.

En 1993, un accident inonda la salle des machines, entraînant la mise hors-service du navire jusqu'en 1995. Entre 1999 et 2001 l'INS Viraat subit une nouvelle modernisation (propulsion, communications, ascenseur...) afin de prolonger son service prévu alors jusqu'en 2012. La marine indienne a acheté le porte-avions Amiral Gorshkov en 2004 à la marine russe, après des retards, il est livré fin 2013 à l'Inde. Ces retards font qu'en 2014, il est prévu que le le INS Viraat reste en service jusqu'en 2020.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: