Tagged under: Etats Unis ,

Classe Nimitz (Etats-Unis)

Caractéristiques
Déplacement : 81 600 t standard et 91 487 t à pleine charge ; pour le Theodore Roosevelt, 96 351 t à pleine charge.
Dimensions : longueur, 332,90 m ; largeur, 40,80 m; tirant d'eau, 11,30 m; largeur du pont d'envol, 76,80 m; Th. Roosevelt, 78,40 m.
Appareil propulsif : 2 réacteurs nucléaires A4W/AIG, 4 groupes turboréducteurs entraînant 4 arbres d'hélices développant 280 000 ch. Vitesse : 35 noeuds.
Aviation embarquée : 24 F-14A Tomcat, 24 A-7E Corsair, 10 A-6E Intruder, 4 KA-6D Intruder, 4 EA-6B, 4 E-2C, 10 S-3A, 6 à 8 SH-3H et 1 C-2A en attente prévisionnelle.
Armement : 3 rampes de lancement octuples pour missiles SAM Sea Sparrow (non rechargeables) sur les deux premiers, 4 systèmes de tir antimissiles Phalanx de 20 mm sur les autres.
Équipement électronique : sur les trois premiers, 1 radar SPS-48B, 1 radar de recherche aérienne SPS-43A, 1 radar de veille surface SPS-10F, 1 radar de navigation LN-66, 2 SPN-42, 1 radar d'aide à l'appontage SPN-43A, 1 SPN-44, 1 ensemble URN-20 TACAN, 3 radars de conduite de tir Mk 115 (excepté sur le Car] Vinson, qui met en ceuvre 1 Mk 91), 1 ensemble SLQ-29 ESM, 4 lance¬leurres Mk 36 Super RBOC ; sur les trois derniers, 1 radar de navigation SPS-53, 1 radar de veille surface SPS-55, 1 radar SPS-48C 3D, 1 radar de recherche aérienne SPS-65, 1 SPN-44, 1 SPN-41 et 1 SPB-35A d'aide à l'appontage, 1 ensemble TACAN, 3 radars de conduite de tir Mk 91, 1 ensemble SLQ-29 ESM et 4 lance-leurres Mk 36 Super RBOC.
Équipage : 3 300 officiers et matelots, plus 3 000 pour l'aviation embarquée.

Les trois premiers porte-avions de la classe Nimitz sont destinés à l'origine à remplacer les porte-avions de la classe Midway approchant de la limite d'âge. Ils diffèrent du premier porte-avions à propulsion nucléaire Enterprise par la puissance de leurs deux nouveaux réacteurs, avec, en avant d'eux, les magasins de matériel. Dans l'espace ainsi créé sont stockés 2 570 t de logistique aéronautique et 106 millions de litres de kérosène. Ces quantités sont suffisantes pour faire face à seize jours consécutifs d'opérations de l'aviation embarquée avant un réapprovisionnement. En 2006, l'USS George H. W. Bush (CVN-77), le dixième et dernier de la classe, a été construit comme tous ses prédécesseurs au chantier naval Northrop Grumman de Newport News et est en service depuis 2009. Le Bush marquera la transition vers les porte-avions de classe Gerald R. Ford : il intègre de nouvelles technologies dont un radar multi-fonctions, un radar de recherche de volume et un réseau informatique en architecture ouverte pour un équipage significativement plus réduit. Pour baisser les coûts, certaines de ces nouvelles technologies ont aussi été incorporées à l'USS Ronald Reagan (CVN-76), le porte-avions construit juste avant le Bush.

En raison des missions très diverses assignées aux porte-avions de la marine américaine, la classe Nimitz est équipée d'un centre d'analyse et de classification anti-sous-marine (ASCAC) répartissant les données opérationnelles de lutte ASM, de soutien aérien et de patrouille maritime entre le porte-avions, ses matelots et ses moyens aéronavals. Les navires de cette série bériéficient également du système de données tactiques navales (NTDS) interconnecté entre les navires et l'aviation et sont équipés du système de com-munications par satellite 0E-82. Un centre de commandement tactique opérationnel est également installé pour servir à l'état-major embarqué d'une flotte.

Quatre plates formes élévatrices assurent la noria des avions sur le pont d'envol, deux à l'avant et deux à l'arrière de l'îlot, côté bâbord et côté tribord. Le hangar, d'une hauteur de 7,80 m, peut abriter 40 à 50 % de l'aviation embarquée simultanément, le reste étant parqué sur le pont d'envol. Celui-ci, oblique, est long de 237,70 m et dispose de trois brins d'acier et d'un filet pour l'arrêt d'urgence des avions. Quatre catapultes à vapeur complètent cette installation, deux sur les plots de lancement, les deux autres sur le pont oblique.

L'aviation embarquée normale sur la classe Nimitz comprend deux escadrilles d'interception sur Grumman F-14A, deux escadrilles légères d'assaut Vought A-7E Corsair et une escadrille d'intercepteurs tout temps Grumman A-6E Intruder, plus des avions citernes Grumman KA-6D, des Grumman E-2C Hawkeye de veille radar et d'alerte lointaine, des Grumman EA-6B Prowler de contre mesures électroniques, des avions de lutte ASM Viking et des hélicoptères lourds ASM Sikorsky SH-3H Sea King. Il est également possible de recevoir un avion de ravitaillement en vol Grumman C-2 Greyhound.

En 1981, le premier des trois porte-avions classe Nimitz améliorés a été mis sur cale après de laborieuses discussions entre le Congrès et le Pentagone. Toutes ces unités ont bénéficié du bouclier Kevlar pour leurs ceuvres vives, et la protection de la coque renforcée par rapport aux moyens existants. La durée de vie du coeur nucléaire des réacteurs A4W installés à bord permettra, dans des conditions normales d'utilisation, de franchir une distance totale comprise entre 1 287 440 et 1 609 300 km (800 000 à 1 000 000 milles) et de fournir de l'énergie pendant 25 ans avant de procéder à son remplacement. Le batiment subit une lourde remise à niveau (RCOH, Refueling and Complex Overhaul en anglais). Cette remise à niveau immobilise le bâtiment dans le chantier de Newport News, pour une durée pouvant atteindre 4 ans. Durant cette remise à niveau, le combustible nucléaire est renouvelé, la structure de l'îlot et celle de la coque sont partiellement modifiées, les systèmes de catapultage et les systèmes d'armes sont révisés et remplacés si nécessaire, les hélices de propulsion sont remplacées et les dortoirs sont ré-aménagés. Tout élément défectueux ou obsolète est automatiquement remplacé. Une telle opération coûte près de 2 milliards de dollars12. Depuis fin 2005, le Carl Vinson est le troisième porte-avions à avoir subi un RCOH.

 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: