Tagged under: Etats Unis ,

Classe Enterprise (Etats-Unis)

Caractéristiques
Déplacement : 75 700 t standard et 89 600 t à pleine charge.
Dimensions : longueur, 335,90 m; largeur, 40,50 m; tirant d'eau, 10,90 m; largeur du pont d'envol, 76,80 m.
Appareil propulsif : 8 réacteurs nucléaires à eau pressurisée A2W alimentant 4 groupes de turbines entraînant 4 arbres d'hélices et développant 280 000 ch (208 795 kW). Vitesse : 32 noeuds.
Aviation embarquée : voir classe Nimitz.
Armement : 3 rampes de lancement octuples pour missiles SAM Sea Sparrow (non rechargeables); 3 systèmes de tir antimissiles Phalanx de 20 mm.
Equipement électronique : 1 radar SPS-48C 3D, 1 radar de recherche aérienne SPS-49, 1 radar de veille air-surface SPS-65, 1 radar de recherche aérienne à basse altitude SPS-58, 1 radar de/véille surface et de navigation SPS-10, 1 SPN-41, 1 SPN-35A et 1 SPN-44 d'aide à l'appontage, 1 ensemble URN-26 TACAN, 3 radars de tir Mk 91, 1 ensemble SLQ-29 ESM, 4 lance¬leurres Super RBOC Mk 36.
Equipage : 3 395 officiers et matelots, plus 1 891 pour l'aviation embarquée.

Premier porte-avions à propulsion nucléaire au monde, l'Enterprise a été commencé en 1958 et mis en service en novembre 1961, étant alors le plus grand bâtiment de guerre jamais construit. Il est maintenant surclassé par les navires du type Nimitz.

L'Enterprise a été construit sur le modèle légèrement modifié du Forrestal, comportant notamment un bloc-moteur de plus grandes dimensions qui comprend huit réacteurs nucléaires à eau pressurisée « brûlant » de l'uranium enrichi. Le coût élevé de la construction a stoppé un programme naval qui prévoyait la mise en service de cinq autres navires du même type. De janvier 1979 à mars 1982, l'Enterprise a fait l'objet d'une grande refonte portant sur la reconstruction de l'îlot-passerelle, l'installation d'un nouveau système radar nécessitant, d'une part, la modification du mât devant porter le nouveau dôme caractéristique ECM et, d'autre part, le remplace¬ment du panneau d'antenne radar d'origine.

L'Enterprise est équipé de quatre catapultes à vapeur, de quatre ascenseurs pour avions pla¬cés en bordure de pont. Il transporte 2 350 t de logistique aéronautique et emmagasine 10,3 millions de tonnes d'essence pour les avions, lui permettant de soutenir douze jours d'opérations aériennes d'affilée avant d'être obligé de se ravitailler à nouveau. Comme les autres porte-avions américains, l'Enterprise emporte en soutes plusieurs sortes de bombes nucléaires tactiques, des missiles air-surface Walley à ogive nucléaire de 100 kt, ainsi que des charges de profondeur B57 de 10 kt, sans omettre la possibilité d'emporter si besoin est des bombes stratégiques B28 de 1,3 Mt et B43 de 1,4 Mt. La force aérienne dont il dispose est semblable en importance et en composition à celle des porte-avions de la classe Nimitz.

L'Enterprise est pareillement doté du système anti¬sous-marins ASCAC, du NTDS et, en tant que navire amiral, d'un centre de commandement tactique de la flotte (TFCC). En complément de son système de communications par satellite 0E-82, il emporte également deux unités British SCOT.

L’USS Enterprise participa fin juillet 1964 à l’opération Sea Orbit, 1re force navale à propulsion nucléaire à effectuer un tour du monde sans assistance extérieure.

Il opérera durant la guerre du Viêt Nam, et d'autres opérations. Son aviation coulera des navires de la marine iranienne lors de la bataille des plates-formes pétrolières Sassan et Sirri de 1988. Il participera à la mise en œuvre de la zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Bosnie-Herzégovine pendant l'opération Deny Flight ainsi qu'à celle au-dessus de l'Irak.

 

Son escadre aérienne embarqué effectuera 700 missions en 3 semaines lors de l'opération chassant les Talibans de Kaboul en 2001/2002.

Retiré du service le 1er décembre 2012 par l’US Navy, il était le huitième navire américain portant ce nom et le 65e navire de ce type. L’Enterprise qui est le premier porte-avions nucléaire à être désarmé l'a été jusqu'au 15 mars 2013. Le 20 juin 2013, il a été remorqué de la base navale de Norfolk au chantier naval de Newport News Shipbuilding (NNS) qui appartient à la société Huntington Ingalls Inc. chargée de l'inactivation du porte-avions.

Il s'agit de retirer le combustible nucléaire des 8 réacteurs du PA et de préparer son futur transfert vers son site de démantèlement. Le chantier naval a signé un contrat de 745 millions de dollars américains pour un travail d'une durée maximale de 5 ans ; si tout va bien, cette opération sera terminée en 2016.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: