Tagged under: Etats Unis ,

Classe Kitty Hawk (Etats-Unis)

Caractéristiques Classe Kitty Hawk
Déplacement : les deux premiers, 60 100 t standard et 80 800 t à pleine charge ; le troisième, 60 300 t standard et 81 500 t à pleine charge ; le quatrième, 61 000 t standard et 82 561 t à pleine charge.
Dimensions : longueur, les deux premiers, 318,80 m, le troisième, 319,30 m, le quatrième, 320,70 m; largeur, 39,60 m; tirant d'eau, les trois premiers, 11,30 m, le quatrième, 10,90 m.
Appareil propulsif : 4 groupes de turbines Westinghouse entraînant 4 arbres d'hélices et développant 280 000 ch (208 795 kW).
Vitesse : 33,6 noeuds.
Aviation embarquée : voir classe Nimitz. Armement : 3 rampes de lancement octuples de missiles SAM Sea Sparrow (non rechargeables), 3 systèmes de tir antimissiles Phalanx de 20 mm.
Equipement électronique : 1 radar de navigation SPS-lOF, 1 radar de recherche aérienne SPS-43A, 1 radar SPS-48C 3D, 1 SPN-35A, 2 SPN-42 d'aide à l'appontage, 1 ensemble URN-20 TACAN, 3 radars de conduite de tir Mk 91.
Equipage : 2 900 officiers et matelots, plus 2 500 pour l'aviation embarquée.

Conformes au modèle du Forrestal, premier de sa classe, ces quatre porte-avions constituent en réalité trois versions d'une classe unique, qu'on distingue aisément de leurs prédécesseurs par la superstructure différente de leur îlot situé plus en arrière. En outre, deux de leurs quatre plates-formes élévatrices pour avions sont situées à l'avant de l'îlot, alors que les Forrestal n'en ont qu'une à cette place. Le mât radar avec son pylône est placé à l'arrière de l'îlot.

L'America, armé en janvier 1965, est très voisin des deux premiers bâtiments, le Kitty Hawk et le Constellation, armés en avril et octobre 1961. Il fut construit de préférence à une version « aus¬tère » de porte-avions à propulsion nucléaire et reste le seul porte avions construit après guerre à posséder un sonar SQS-23. La dernière unité, le John F. Kennedy, a fait l'objet d'une modification, bénéficiant du système de protection sous-marine élaboré initialement pour le programme des porte-avions nucléaires ; il est entré en service en septembre 1968.

Tous possèdent quatre catapultes à vapeur et transportent quelque 2 150 t de logistique aéro-nautique ainsi que 7,38 millions de litres d'essence pour leur aviation. Ils ont un gabarit et des caractéristiques semblables à ceux de la classe Nimitz. La reconnaissance tactique dans chaque groupe aéronaval est assurée par trois Grumman F-14 équipés d'un pod électronique TARPS. Ces appareils ainsi que les Vought A-7 Corsair ont été relevés par des McDonnell Douglas F/A-18A Hornet multirôles et par des avions d'assaut. Les bâtiments possèdaient le système ASCAC (Anti-Submarine Classification and Analysis Center, ou système de coordination des informations pour la lutte anti-sous¬marine) et les systèmes intégrés NTDS et TFCC, l'America fut le premier doté du NTDS. Tous ces navires bénéficiaient du système de communications par satellite 0E-82 et ont été les premiers porte-avions à pouvoir faire décoller et apponter simultanément leurs appareils.

L'USS Kitty Hawk (CV-63), l'USS Constellation (CV-64), l'USS America (CV-66) et l'USS John F. Kennedy (CV-67) furent retirée du service respectivment en 2009, 2003, 1996 et 2007. 

Le 25 février 2005, une cérémonie pour saluer l' USS America et son équipage eut lieu, en présence d'anciens membres de l'équipage et divers dignitaires. Il quitta Philadelphie le 19 avril 2005 pour effectuer des expériences qui durèrent environ quatre semaines. L'US Navy frappa le porte-avion avec des explosifs conçus pour simuler des attaques de torpilles, de missiles de croisière et une petite attaque à l'embarcation piégée comme celle qui endommagea le destroyer Cole au Yémen en 2000. Après l'achèvement des essais, l'USS America fut sabordé le 14 mai 2005, même si cela ne fut rendu public que six jours plus tard.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: