Tagged under: Espagne ,

Dédalo et Principe de Asturias (Espagne)

Caractéristiques Dédalo
Déplacement : 13 000 t standard, 16 416 t à pleine charge.
Dimensions : longueur, 189,90 m; largeur, 21,80 m; tirant d'eau, 7,90 m.
Appareil propulsif : 4 chaudières à 4 arbres d'hélices développant 100 000 ch (74 570 kW).
Vitesse : 24 nceuds. Aviation embarquée : voir texte.
Armement : 1 affût quadruple de 40 mm AA, 9 affûts doubles de 40 mm AA.
Équipement électronique : 1 radar SPS-83D, 1 radar de recherche aérienne SPS-6, 1 radar de recherche aérienne SPS-40, 1 radar tactique et de veille surface SPS-10, 2 radars de conduite de tir Mk 28, 2 radars de navigation, 1 ensemble TACAN URN-22, 1 système de contre mesures électroniques WLR-1.
Équipage : 1 112 officiers et matelots. 

Caractéristiques Principe de Asturias
Déplacement : 14 700 t à pleine charge.
Dimensions : longueur, 195,10 m ; largeur, 24,40 m; tirant d'eau, 9,10 m.
Appareil propulsif : 2 turbines à gaz Général Electric développant 46 400 ch (34 124 kW).
Vitesse : 30 noeuds.
Aviation embarquée : voir texte.
Équipement électronique : 1 radar SPS-55 de veille surface, 1 radar SPS-52 3D, 4 radars de conduite de tir Meroka, 1 radar de contrôle aérien SPN-35A, 1 ensemble TACAN URN-22, 4 lance-leurres Mk 36 Super RBOC.
Équipage : 790 officiers et matelots.

Le Dédalo est un ex-porte-avions américain du type Independence construit pendant la Seconde Guerre mondiale et qui termina sa carrière dans l'US Navy comme transport d'aviation. Il a été remis en service et modernisé comme porte-avions par les chantiers navals de Philadelphie avant d'être transféré à l'Espagne par un contrat de prêt pour cinq ans à compter du 30 août 1967. En décembre 1975, la marine espagnole en a pris possession définitivement et il a fait partie intégrante de sa flotte. Son pont d'envol mesurait 166,10 m de long sur 32,90 m de large et son hangar peut abriter dix-huit hélicoptères Sikorsky Sea King tandis que six autres sont stockés sur le pont d'envol. L'aviation navale normalement embarquée par le Dédalo comprend quatre flottilles dont une au moins est équipée de huit chasseurs BAe Matador, une autre" de quatre hélicoptères ASM SH-3D/G Sea King, une troisième d'hélicoptères de lutte ASM et de guerre électronique Agusta Bell AB.212, la dernière comptant quatre hélicoptères de liaison et de missions spéciales. Un maximum de sept groupes de quatre avions pouvaient être embarqués.

Pour remplacer le Dédalo en 1986, l'Espagne a commandé, le 29 juin 1977, un bâtiment de conception nouvelle propulsé par une turbine à gaz, qui constitue une variante finale du projet avorté américain de navire de surveillance maritime. Baptisé Principe de Asturias, le nouveau venu a un pont d'envol de 175 m de long sur 30 m de large et un tremplin d'envol d'une inclinaison de sortie de 12° en fin de parabole.

Dedalo fut désarmé en août 1989 et donné à une organisation privée américaine pour servir de musée flottant aux États-Unis. Mais celle-ci fut incapable de payer ses créditeurs et le navire fut revendu aux enchères le 10 septembre 1999 et racheté par Sabe Marine Salvage. Le navire fut totalement détruit en 2002.

Le Príncipe de Asturias (Pennant number R11) est équipé de deux ascenseurs reliant le hangar de l'aviation au pont d'envol. En ce qui concerne l'aviation navale, le Principe de Asturias recevra vingt appareils AV-8B Harrier II, six à huit hélicoptères ASM Sikorsky SH-60B, six à huit SH-3 et de quatre à huit AB.212, la répartition pouvant être actualisée selon les besoins opérationnels.

Le Príncipe de Asturias  fut construit par la Empresa Nacional Bazán (actuellement Navantia), sur une étude technique réalisée aux États-Unis en collaboration du bureau d'étude Sea Control Ship (SCS) et ultimado en 1977. Comme les plans proposés et les spécifications techniques ne satisfaisaient pas exactement les besoins espagnols, l'Entreprise Nationale Bazán a réalisé de nombreuses retouches et améliorations. 

Les travaux du navire ont commencé aux chantiers navals de Bazán à Ferrol le 29 juin 1977 et la fixation de la première partie de la coque préfabriquée prévue pour la mi-juin 1979, a été soudée réellement le 8 octobre 1979. La date prévue pour la finition de la coque était prévue vers 1981, mais celle-ci n'a été finie que le 22 mai 1982, avec un an de retard par rapport aux prévisions. Entre les finitions et l’inauguration, il y a eu un énorme retard à cause des augmentations importantes de prix, dues aux nombreux problèmes d’organisation du travail, et à la modernisation technique nécessaire de la marine espagnole. Le 22 mai 1982, la cérémonie d'inauguration fut célébrée par le roi Juan Carlos, accompagné de la reine sa majesté Sofía son épouse.

Le projet, d'une grande envergure économique et technologique, se traduit par des retards et des augmentations de prix considérable, ce qui oblige le gouvernement de Felipe González d’appuyer le projet pour que celui-ci accouche et, selon le journal ABC : « le navire a dû, pour voir le jour, entrer dans le budget initialement fixé ».

Les exigences militaires navales ont nécessité plusieurs modifications des systèmes du navire, comme, l'ajout du dernier système de contrôle : Tritan Digital Command. Pour ces raisons le navire n’a été réceptionné et n'est entré en service que le 30 mai 1988, revenir aux chantiers navals hâtivement en 1990, pour y être encore modifié.

Devant initialement être modernisé pour naviguer jusqu'en 2020, son retrait de la flotte est anticipé pour des raisons budgetaires. Il a connu son dernier mouvement aérien, piloté symboliquement par le prince Felipe de Bourbon, le 7 février 2013 et son désarmement est prévu au port de Ferrol.

 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: