Notice: Undefined offset: 42 in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 608

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 608

Notice: Undefined offset: 42 in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 613

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 613
Tagged under: 1939-1945 , Allemagne ,

Volkswagen Kübel ou Kübelwagen (Allemagne)

Image

Caractéristiques
Volkswagen Kübel
Dimensions : longueur, 3,73 m; largeur, 1,60 m; hauteur, 1,35 m; empattement, 2,39 m.
Poids : net, 635 kg.
Moteur : Volkswagen Typ 1 de 4 cylindres HIAR de 998 cm' à essence développant 24,35 ch (17,9 kW); à partir de mars 1943, Volkswagen de 4 cylindres de 1 131 cm' à essence développant 25,3 ch (18,6 kW).
Transmission : 4 rapports en marche avant et 1 en marche arrière.
Pneus : 5,25 x 16.

La Kübelwagen prit forme dès 1934 sur la table à dessin du Dr Porsche. Les premiers plans d'une version tout terrain, désignée Volkswagen Typ 62, étaient élaborés en 1936. Quand la décision fut prise de faire de la Volkswagen le seul nouveau véhi­cule transporteur de personnel de la Wehrmacht, le nouveau véhicule reçut la dési­gnation Typ 82. La pro­duction commença en mars 1940.

Construite avec des moyens peu onéreux, la Kübelwagen ne com­prenait que des éléments de conception simple. En règle géné­rale, sa configuration était très sem­blable à celle de la Jeep. La méthode de suspension, jointe à un différentiel qui s'autobloquait, conférait au véhicule de remarquables performances tout terrain. Les principales difficultés techniques réglées, la Volkswagen Typ 1 de 998 cm3, avec son moteur de quatre cylindres HIAR à refroidissement par air, devint rapidement un véhicule des plus fiables. Avec ses excellentes qualités automotrices et son entretien simple, le véhicule satisfaisait pleinement aux terribles exigences de l'armée pour les campagnes du désert et d'Union soviétique. La version militaire possédait une carrosserie faite de plaques de métal, avec quatre portières. Une capote de toile repliable et des  transparents latéraux protégeaient les passagers contre les intempéries. Les tôles de la carrosserie étaient fixées sur des montants tubulaires constituant l'armature de base. Les cylindres du moteur disposés en forme de H se plaçaient au fond du véhicule en position horizontale. Le châssis consistait en un tube central d'acier soudé bifurquant à l'arrière pour soutenir le moteur et le système de transmission. Le plancher en acier, de part et d'autre de cette pièce centrale, soutenait la caisse. L'axe frontal était constitué par un tube d'acier qui contenait les deux barres de torsion de la sus­pension. De part et d'autre du différentiel, on trouvait les jointures uni­verselles à partir desquelles les deux essieux de direction arrière pouvaient s'articuler. Les roues arrière étaient stabilisées latérale­ment à partir du différentiel. Les boîtes de vitesses auxiliaires, pré­sentes dans chaque roue arrière, remontaient les deux demi-arbres plus haut et le châssis était ainsi plus élevé par rapport au sol. Il y avait également une suspension indépendante pour les quatre roues, un amortisseur hydraulique à double action contrôlant le mouve­ment des ressorts latéraux. La trans­mission s'opérait au moyen d'un embrayage à plaque unique. Une vitesse surmultipliée était incorpo­rée dans la quatrième vitesse. Le réservoir de carburant se trouvait sous le tableau de bord, en face du siège avant droit.

Ce véhicule a également existé en conduite intérieure, recevant la désignation Typ 92. Tous les modèles construits à partir de mars 1943 possédaient un moteur plus gros (de 1 131 cm,). La production cessa vers juin 1944, quelque 55 000 Typ 82 ayant été construits.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: