Tagged under: Russie ,

BMP-1 (Union Soviétique)

Caractéristiques BMP-1
Équipage : 3 + 8 hommes.
Poids : 13 500 kg.
Moteur : Diesel 6 cylindres développant 300 ch (224 kW).
Dimensions : longueur, 6,74 m; largeur, 2,94 m; hauteur totale, 2,15 m.
Performances : vitesse maximale sur route, 80 km/h ; rayon d'action, 500 km ; pente maximale, 60 1/o; franchissement d'obstacle vertical, 0,80 m; tranchée, 2,20 m; amphibie pour franchissement de gué.

Destiné à remplacer le blindé transporteur de troupes BTR-50, le BMP-1 a fait sensation lors de sa première sortie publique sur la place Rouge en 1967. Jusque-là, les VTT blindés étaient de simples « autobus » qui amenaient l'infante­rie sur le champ de bataille, où elle combattait à pied. Le BMP-1 est une véritable machine de guerre, dotée de meurtrières qui permettent aux fantassins d'utiliser leurs armes individuelles sans s'exposer aux coups de l'ennemi, et d'un arme­ment puissant : canon de 73 mm et lanceur de missiles filoguidés anti­chars. Depuis, de nombreux autres pays ont produit des véhicules sem­blables : Marder ouest-allemand ou AMX-lOP français (tube de 20 mm) ou, plus récemment encore, M2 Bradley américain (tube de 22 mm). Le Marder vient en outre d'être équipé du Milan, plus précis que le « Sagger » du BMP-1, mais de portée plus restreinte. Le M2, quant à lui, possède un lanceur jumelé de TOW, engin supérieur en efficacité et en rayon d'action.

L'agencement du BMP-1 est inha­bituel : le pilote et le chef de bord sont assis l'un derrière l'autre à l'avant gauche du véhicule, à côté du moteur. La tourelle occupe le centre de la superstructure, tandis que les huit fantassins transportés prennent place à l'arrière, sur des bancs latéraux. L'accès se fait par une porte à deux panneaux ména­gée dans la partie postérieure de la coque. Des trappes ont été prévues dans le toit de l'habitacle. L'incon­vénient de cette disposition est que le chef de bord est séparé des hom­mes qu'il commande. Le canon basse pression de 73 mm est jumelé à une mitrailleuse coaxiale de 7,62 mm. Il est approvisionné en obus brisants antichars ou à frag­mentation par un magasin de 40 coups. Les projectiles qu'il tire ont une faible vitesse initiale, ce qui les rend sensibles au vent et dimi­nue leur précision. En pratique, les probabilités de premier coup au but sont faibles lorsque le BMP-1 est en déplacement. Le rail de lancement du « Sagger » est fixé sur la pièce principale. Le contrôle se fait par l'intermédiaire d'une manette type manche à balai. Le missile a une portée maximale de 3 000 m, distance qu'il atteint en quelque 27 secondes.

Le BMP-1 est doté d'une gamme complète d'appareils de vision noc­turne de la première génération et d'une protection NBC. Il est totale­ment amphibie sans préparation spéciale. Sa propulsion sur l'eau est assurée par les chenilles.Parmi les engins dérivés du modèle de base figurent des command-cars, un véhicule équipé d'une tourelle biplace montant une mitrailleuse de 7,62 mm et doté d'un radar de localisation de mor­tiers et d'artillerie « Small Fred », ainsi qu'un engin de reconnaissance à tourelle biplace d'un modèle nouveau armée du même canon de 73 mm. Le BMP-2 qui a défilé pour la première fois sur la place Rouge en 1973 monte pour sa part une pièce à canon allongé et à cadence de tir rapide ainsi qu'un lanceur « Spandrel » fixé sur le toit de la tourelle, laquelle est également flanquée de trois lance-pots fumi­gènes.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: