Tagged under: Etats Unis ,

AIFV (Etats-Unis)

Caractéristiques AIFV
Équipage : 3 + 7 hommes.
Poids : 13 687 kg.
Moteur : Diesel Detroit 6V-53T développant 264 ch (207 kW).
Dimensions : longueur, 5,258 m; largeur, 2,819 m; hauteur totale, 2,794 m.
Performances : vitesse maximale sur route, 61,2 km/h; rayon d'action, 490 km ; pente maximale, 60 %; franchissement d'obstacle vertical, 0,635 m; tranchée, 1,625 m; amphibie pour franchissement de gué.

Les limitations du transporteur de troupes blindés M113 devinrent apparentes dès la fin des années soixante et, en 1967, les autorités militaires américaines décidèrent de confier à la firme FMC la mise au point de deux prototypes d'un nou­veau véhicule, le XM765. Il devait s'agir d'un M113 amélioré doté d'une coque à parois inclinées, d'un armement principal mieux protégé, de meurtrières permettant l'emploi des armes individuelles depuis l'intérieur de l'habitacle arrière et d'un appareillage optique pour le réglage du tir. Le projet définitif fut toutefois refusé, l'US Army s'étant entre-temps décidée en faveur d'un VCI plus lourd et plus complexe qui devait être connu sous le nom de M2 Bradley, et dont la produc­tion fut également confiée à la FMC Corporation.

L'idée du XM765 ne fut pas aban­donnée pour autant : sentant que le Bradley serait trop lourd et trop onéreux pour conquérir le marché des petits pays, FMC décida en effet de mener l'étude à terme avec ses propres fonds. Le résultat, bap­tisé Product Improved M113A1, ne passa jamais le stade des essais, mais il donna naissance à une ver­sion remaniée, l'Armoured Infantry Fighting Vehicle ou AIFV, qui allait connaître un succès certain à l'exportation, grâce à une série de démonstrations réussies en Europe et dans le reste du monde. Les Pays-Bas furent les premiers à se porter acquéreurs et, en 1975, ils signèrent une première commande de 850 unités. Ils furent suivis par les Philippines (30 unités) puis, en 1981, par la Belgique (514 unités, plus 525 M113A21 qui sont à pré­sent fabriqués localement sous licence).

Comme celle du M113, la coque du AIFV est en aluminium corroyé renforcé par des plaques d'acier laminé. Le pilote est assis à l'avant gauche, à côté du moteur et devant le chef de bord. Ce dernier dispose d'un tourelleau doté d'instruments optiques. La tourelle à mouvements assistés est placée sur sa droite. Elle monte un tube Oerlikon de 25 mm à double alimentation et une mitrail­leuse coaxiale de 7,62 mm. Elle est équipée d'appareils d'observation diurne et nocturne. Les sept fantas­sins transportés prennent place à l'arrière, dans un compartiment auquel on accède par une rampe assistée ouvrant, comme pour le M113, dans la partie postérieure de la coque. Le toit est percé d'une trappe et les côtés portent cinq meurtrières à diascopes. Une vaste gamme d'accessoires est disponible : kit de protection NBC, chauffage, etc. L'armement principal peut, par ailleurs, être remplacé par d'autres options. 

Le AIFV est totalement amphibie. Sa propulsion sur l'eau est assurée par ses chenilles. Son blindage est bien supérieur à celui du M113, ainsi que sa puissance de feu (grâce à l'adoption du tube de 25 mm monté sur tourelle à la place de la mitrailleuse de 12,7 mm non protégée) et que sa mobilité tout terrain (suspension améliorée et moteur plus performant).

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: