Tagged under: Suède ,

Pbv (Suède)

Caractéristiques Pbv 302
Équipage : 2 + 10 hommes.
Moteur : Diesel Volvo-Penta Model THD 100B à 6 cylindres en lignes développant 280 ch (209 kW).
Dimensions : longueur, 5,35 m; largeur, 2,86 m ; hauteur (tourelle comprise), 2,50 m; hauteur de la coque, 1,90 m.
Performances : vitesse maximale sur route, 66 km/h ; rayon d'action sur route, 300 km; pente maximale, 60 % ; franchissement d'obstacle vertical, 0,61 m; tranchée, 1,80 m; amphibie pour franchissement de gué.

Bien que l'armée suédoise ait pos­sédé des chars bien avant la Seconde Guerre mondiale, il fallut attendre les années soixante pour qu'elle se dote de chenillés blindés de transport de troupes. Le premier engin dé ce type qui figura à son inventaire fut un simple dérivé du char léger Strv m/41 baptisé Pbv 301 et armé d'un tube de 20 mm, capable de transporter huit fantassins avec armes et bagages, plus un équipage de deux hommes. La construction de ce véhicule de transition fut assurée par Hàgglund & Sôner entre 1962 et 1963, alors que la décision de construire de toutes pièces un nouveau modèle de VTT avait été prise dès 1961. Les études furent rondement menées, et les premiers prototypes, du Pbv 302 sortirent l'année suivante. Après une série d'essais réussis, le feu vert officiel fut donné et la fabrication put commencer en 1966. Elle s'arrêta en 1971. Le Pbv 302 n'a jamais été exporté, sans doute en raison du nombre restreint de par­tenaires avec lesquels ses construc­teurs étaient autorisés à traiter.

A bien des égards, le Pbv 302 rappelle le M113 américain, bien qu'il ait été légèrement plus perfec­tionné que lui lors de sa naissance. Sa coque est tout en acier corroyé. Le pilote est assis à l'avant et au centre, devant le chef de bord qui est placé à droite et le canonnier, installé à gauche. L'armement prin­cipal se compose d'un tube Hispano de 20 mm monté sur une tourelle qui pointe de - 10° à + 60° en site et sur 360° en azimut. Les munitions utilisées sont du type bri­sant HE (livrées par bandes de 135) ou perforant antiblindage (magasins de 10 coups). La tourelle du Pbv 302 équipe d'autres engins, tels le M113 de l'armée helvétique et les 6 x 6 EE-11 du Gabon.

Dix fantassins peuvent prendre place à l'arrière, sur deux bancs accolés aux parois de l'habitacle. Il n'existe aucune meurtrière latérale, mais des trappes de tir ont été pré­vues sur le toit. L'accès se fait par deux portes ménagées dans la par­tie postérieure de la coque.

Le Pbv 302 est totalement amphi­bie, et sa propulsion sur l'eau est assurée par ses chenilles. Il peut aussi être utilisé comme ambulance ou comme transporteur de matériel. Parmi ses dérivés figurent un command-car d'artillerie, un poste mobile d'observation et un véhicule de réglage de tir. Le Pbv 302 Mk 2, encore à l'état de prototype, est un VTT également réalisé par Hâq­glund & Sôner. Il n'a pour l'instant fait l'objet d'aucune commande officielle. Il est doté de quelques accessoires supplémentaires comme un tourelleau arrière pour le chef de groupe, un lanceur de fusées éclairantes Lyran, etc. 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: