Tagged under: France ,

AMX VCI (France)

Caractéristiques AMX VCI
Équipage : 3 + 10 hommes.
Poids : 15 000 kg.
Moteur : un 8 cylindres à essence SOFAM développant 250 ch (186 kW).
Dimensions : longueur, 5,70 m; largeur, 2,67 m; hauteur totale, 2,41 m; hauteur de la coque, 2,10 m.
Performances : vitesse maximale sur route, 60 km/h; rayon d'action 350 km ; pente maximale, 60 %; franchissement d'obstacle vertical, 0,65 m; tranchée 1,60 m; franchissement de gué, 1,60 m.

L'armée française avait publié au début des années cinquante un cahier des charges visant à la fabri­cation d'un engin de combat d'infan­terie, auquel la firme. Hotchkiss (qui ne produit plus aujourd'hui de véhi­cules) avait répondu par la présen­tation de divers prototypes qui furent tous refusés. Les autorités décidèrent alors de lancer un nou­veau projet basé sur le châssis du char léger AMX-13, lequel était construit en grande série pour les marchés intérieur et extérieûr. C'est ainsi que naquit le AMX VCI (véhi­cule de combat d'infanterie) dont les premiers exemplaires sortirent des Ateliers de construction de Roanne en 1967. A sa sor­tie, le VCI était à bien des égards en avance sur son temps : il possé­dait déjà une mitrailleuse montée sur tourelle et, plus rare encore, il était doté de meurtrières permettant l'emploi d'armes individuelles depuis l'intérieur de l'habitacle. Il n'était cependant pas amphibie et, dans ses premières versions, était dépourvu de protection NBC et d'équipements pour la vision noc­turne. Il reste actuellement en ser­vice au sein de l'armée française où il tend cependant à être remplacé par le AMX-10P, ainsi que dans les pays suivants : Belgique, Emirats arabes unis, Equateur, Indonésie, Italie, Maroc et Venezuela.

Le AMC VCI est en acier cor­royé. Le pilote est installé à l'avant gauche, avec le moteur à sa droite. Le chef de bord et le pointeur pren­nent place au centre, et les fantas­sins transportés sont à l'arrière. Ils accèdent à leur compartiment par des portes ménagées dans la partie postérieure de la coque. Les parois latérales sont équipées de trappes et de quatre meurtrières chacune. La suspension à barres de torsion com­porte cinq roues de route à ban­dages caoutchoutés, une poulie ten­deuse à l'arrière et un barbotin à l'avant. Le retour des chenilles est facilité par quatre galets support.

Outre le modèle de base, capable de transporter dix fantassins avec armes et bagages et un équipage de trois hommes, il existe de nom­breuses versions spécialisées du VCI : ambulance, poste de com­mandement mobile, transporteur de matériel, blindé du génie, véhicule antichar armé de missiles filogui­dés ENTAC, radar RATAC mobile, poste de contrôle de tir, mortier automoteur de 81 ou de 120 mm, et chenillé de soutien et d'approvision­nement du canon automouvant Mk F3 de 155 mm.

 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: