Tagged under: 1939-1945 , Allemagne ,

Wespe (Allemagne)

Image

Caractéristiques
Wespe
Type : canon de campagne automoteur.
Équipage : 5 hommes. Poids : 11 000 kg.
Moteur : Maybach à essence de 6 cylindres développant 140 ch (104,4 kW).
Dimensions : longueur, 4,81 m; largeur, 2,28 m; hauteur, 2,30 m.
Performances : vitesse maximale sur route, 40 km/h; autonomie maximale sur route, 220 km; gué, 0,80 m. Armement : un canon de 105 mm et une mitrailleuse MG34 de 7,92 mm.

Sa dénomi­nation officielle fût : le FH 18/2 auf Fgst Kpfw II (Sf) SdKfz 124 Wespe. Mais tout le monde l'appelait Wespe. Ce petit canon automoteur devint très vite populaire grâce à sa solidité et à sa mobilité. Les premiers exem­plaires équipés du châssis du PzKpfw II Ausf F entrèrent en action en 1943 sur le front de l'Est dans les batte­ries d'artillerie des divisions Panzer et Panzergrenadier. Ces dernières étaient habituellement organisées en cinq batteries de six pièces par bataillon. Dans son rôle d'appui d'artillerie, le Wespe eut un tel suc­cès que Hitler, lui-même, donna l'ordre de consacrer toute la produc­tion de châssis des PzKpfw II au Wespe, et de démonter tous les armements installés sur les châssis de PzKpfw II pour les transformer en canons automoteurs. Le principal centre de construction des Wespe était celui de FAMO en Pologne, et les cadences furent si rapides qu'au milieu de 1944, six cent quatre-vingt­ deux exemplaires avaient été pro­duits. La construction cessa peu après et cent cinquante-huit exem­plaires privés de leur tourelle furent utilisés comme transport de muni­tions pour les batteries en première ligne.

En opérations, l'équipage se com­posait habituellement de cinq hom­mes, y compris le conducteur, et trente-deux projectiles étaient stockés à bord.Une batterie standard de Wespe ne comptait que des véhicules à moteur, laissant la traction hippomo­bile aux unités d'infanterie. Les observateurs partaient à l'avant sur les véhicules légers (du type Kubel­wagen) ou des blindés légers (sou­vent d'origine tchèque ou française). La conduite du feu s'effectuait à l'aide de la radio, qui relayait les ordres des observateurs aux batteries restées en arrière.

Les Wespe embarquaient un canon 10,5 cm le EH 18, le même que celui des batteries tractées. La mise en couvre par les deux types de matériel de freins de bouche identi­ques permettait en outre d'utiliser les mêmes charges propulsives. Pièces automotrices et pièces tractées avaient en conséquence des portées maximales identiques de 11 000 m.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: