Tagged under: Allemagne ,

Système de pont transbordeur amphibie M2 (Allemagne Fédérale)

Caractéristiques M2
Équipage : 4 hommes.
Poids : 22 t.
Moteurs : deux Diesel Deutz Model F8L 714a V-8, chacun développant 132,7 kW (178 ch).
Dimensions (en cours de trajet) : longueur, 11,31 m; largeur, 3,58 m; hauteur, 3,58 m.
Performances : vitesse maximale sur route, 60 km/h; autonomie, 1 000 km; endurance sur l'eau, 6 heures ; gué, amphibie; pente, 60 % ; tranchée, non.

C'est à un général français qu'on doit le système de pont transbordeur Gillois, dont la firme allemande Eisenwerke Kaiserslautern Göppner GmbH entreprit la mise en production au cours des années cinquante. Nommé d'après son inventeur, ce dispositif, encore en usage dans l'armée française, comprend deux éléments de base, un pont et une rampe d'accès; chacun est installé à bord d'un camion 4 x 4 pourvu de gros pneus de campagne de 18 x 25 et équipé d'un moteur diesel V-12 Deutz développant 164,1 kW (220 ch). Avant l'entrée dans l'eau, il faut mettre en place, de chaque côté, un flotteur pneumatique, que l'on gonfle ensuite afin de communiquer à l'ensemble une plus grande stabilité. Le tablier et la rampe subissent alors une rotation de 90°, puis sont couplés de façon à former un pont ou un bac. Ils sont propulsés dans l'eau par une hélice. Le gros inconvénient du système est le temps nécessaire à sa mise en oeuvre (près de 30 mn) ; les flotteurs pneumatiques sont par ailleurs fréquemment endommagés, aussi bien par des shrapnells ou des tirs d'armes légères que par les débris qui flottent à la surface des eaux. EWK et Klockner-Humboldt Deutz ont mis au point, au début des années soixante, le système de pont transbordeur M2 à la demande de l'armée allemande, qui, après essais, l'a mis en service en 1968. 

Le M2 est construit à partir d'un châssis de 4 x 4 équipé de pneus de campagne. Les quatre roues sont motrices et la garde au sol peut être ajustée en fonction du terrain traversé, et ce depuis la cabine. Avant l'entrée dans l'eau les hommes du génie procèdent à la mise en place d'un réservoir de flottaison, à commande hydraulique, de chaque côté de la caisse, et positionnent le tablier à l'aide de la grue de bord. On obtient ainsi une chaussée de 7,60 m de long et de 5,50 m de large. Les deux éléments pénètrent ensuite dans l'eau, et il n'y a plus qu'à les assembler pour obtenir un bac ou un pont. Ce dernier accepte les véhicules compris jusqu'à la classe 50, mais la mise en service du lourd char de bataille Challenger a posé des problèmes aux Britanniques.

Le M2 a deux moteurs. Une fois l'engin à flot, l'un d'eux commande deux hélices qui assurent une propulsion latérale, tandis que l'autre en fait tourner une troisième responsable de la direction.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: