Tagged under: Etats Unis ,

Modèles ADAM, GEMSS, Volcano, MOPMS, GATOR

ADAM

Le projectile ADAM (Area Denial Artillery Munition, « munition d'artillerie d'interdiction de zone »), en service au sein de l'armée américaine, est tiré par des pièces d'artillerie de 155 mm telles que le canon automoteur M109. Il contient trente six mines et existe en deux modèles différents. Les mines du M692 comportent un détonateur à autodestruction longue (plus d'une journée), tandis que celles du M731 sont à autodestruction brève (moins d'une journée).

RAMS

Le projectile RAMS (Remote Anti Armor Mine System, « système de mine antiblindage à distance ») est conçu selon le même principe que l'ADAM, à cela près qu'il contient des mines antichars dont chacune pèse 2,270 kg. Lui aussi existe en deux modèles, qui se différencient de la même façon : le M718 a un temps d'autodestruction assez long (plus d'une journée), à l'inverse du M741 (moins d'une journée). On notera que l'ADAM et le RAMS ont tous les deux la même enveloppe que le M483 ICM (Improved Conventional Munition, « munition conventionnelle améliorée »), qui projette quatre-vingt-huit grenades au-dessus de sa cible. En cours de combat il serait donc parfaitement possible à une batterie d'artillerie de tirer plusieurs salves mêlées d'ADAM et de RAMS, ce qui permettrait la création d'un champ de mines à la fois antichars et antipersonnel.

Mine antichar M56

Le M56 fut le premier membre de la famille de mines à dispersion à entrer en service, en 1977, au sein de l'armée américaine. Un hélicoptère Bell UH-1, équipé de deux déversoirs SUU-13/A placés de chaque côté du fuselage, lâche des obus à mitraille (quarante dans chaque déversoir), grâce à un panneau de commande installé à l'intérieur de l'appareil. Chaque obus contient lui même deux mines antichars M56. Il en existe trois types différents, d'aspect identique, qui tous sont semés à la surface du terrain. Le premier modèle comporte un détonateur à dépression; le deuxième a été prévu pour lutter contre les rouleaux placés devant les chars, et qui servent à détruire les mines : il n'explose qu'après leur passage. Le troisième est pourvu d'un dispositif antiperturbations qui gêne tous les efforts de déminage. Ce type d'engin sera sans doute, dans un proche avenir, remplacé par le système de dispersion de mines universel Volcano.

GEMSS

Le GEMSS (Ground Emplaced Mine Scattering System, « système de dis¬persion de mines instal1é au sol ») est l'un des membres les plus récents de la famille des mines à dispersion. Il a, d'ores et déjà, reçu le surnom de Frisbee Flinger (balanceur de fris¬bee). Il comprend essentiellement une remorque tractée par un véhi¬cule à roues (ainsi un camion 6 x 6) ou à chenilles (tel qu'un transporteur de troupes blindé M113), sur laquelle est installé un grand magasin de forme circulaire qui peut lâcher sur le sol des mines M74 antipersonnel et M75 antichars, à la cadence de deux par seconde. Il en contient huit cents en tout et peut être rechargé par cinq hommes en une vingtaine de minutes.

Volcano

Le système de dispersion de mines universel Volcano a été mis au point à la demande de l'armée américaine. Il sera transporté sur les côtés d'un hélicoptère Black Hawk UH-60 Sikorsky, ou bien à bord de camions. Chaque UH-60 disposera de deux déversoirs contenant chacun quarante obus à mitraille, de chaque côté du fuselage; en tout neuf cent soixante mines antichars et antipersonnel pourront être lâchées par vagues au-dessus de la cible choisie par l'état-major.

MOPMS

Le MOPMS (Modular Pack Mine System, « système modulaire de mines jointes ») se compose d'un module qui peut être transporté par deux hommes et contient vingt et une mines antichars et antipersonnel. Leur lâchage est dirigé par télécommande.

GATOR

Le système GATOR, mis au point pour satisfaire aux besoins de l'aviation et de la marine américaine, est formé de déversoirs fixés sous un avion et qui doivent lâcher des mines antichars.

 

 

 

 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: