Tagged under: France ,

Char poseur de pont AMX-30 (France)

Caractéristiques AMX-30 CPP
Equipage : 3 hommes.
Poids : 42,5 t.
Moteur : un diesel 12 cylindres polycarburant Hispano-Suiza, développant 522 kW (700 ch).
Dimensions (pont compris) : longueur, 11,40 m; largeur, 3,95 m; hauteur, 4,29 m.
Performances : vitesse maximale sur route, 50 km/h; autonomie, 600 km; gué, 1 m; pente, 60 %; obstacle vertical, 0,93 m; tranchée, 2,90 m.

Le char poseur de pont (C:YY) AMX-13 a été pendant longtemps le seul véhicule de ce type en service dans l'armée française. Il s'agissait d'un châssis de char léger AMX-13 dont on avait enlevé la tourelle pour installer à l'arrière un pont repliable commandé hydrauliquement. Une fois déployé, il atteignait une longueur de 14,30 m et ne pouvait accepter de véhicules au-delà de la classe 25, ce qui était bien inférieur au poids des chars américains M47 alors en service dans l'armée française; il fallait donc en placer deux côte à côte pour permettre le passage de l'un de ces blindés.

Un nouveau modèle, l'AMX-30 CPP, fut donc mis au point, et ce dès le milieu des années soixante, mais, pour diverses raisons, il fallut dix ans avant que les premiers exemplaires sortis des chaînes de production soient disponibles. L'engin est cons¬truit autour d'un châssis de char AMX-30, fabriqué par l'Atelier de construction de Roanne (ARE), seul producteur français de chars de bataille, tandis que le pont lui-même est réalisé par Titan, à qui on doit par ailleurs une bonne part des remorques utilisées par les forces françaises.

Le char poseur de pont AMX-30 a une allure très semblable à celle du blindé qui lui a donné naissance; le conducteur est à l'avant, le commandant et l'opérateur du pont, au cen¬tre, tandis que le moteur et le système de transmission se trouvent à l'arrière. Comme pour l'AMX-13, le pont repliable est à commande hydraulique; il faut cinq minutes pour le mettre en place, et à peu près autant pour le replier. Dans les deux cas, l'opération peut s'effectuer à partir de l'une ou l'autre extrémité, comme la plupart des ponts de ce type. Une fois déployé, sa longueur totale atteint 22 m, ce qui lui permet de s'étendre au-dessus d'une brèche de 20 m- un très gros progrès par rapport à l'AMX-13. Sa largeur est alors de 3,10 m, mais des panneaux latéraux peuvent, en cas de besoin, la porter très rapidement à 3,92 m.

L'équipement standard du char poseur de pont AMX-30 comprend un système nucléaire, biologique et chimique, ainsi que des dispositifs de vision nocturne. Il n'y a, en revanche, aucun armement, les blindés eux-mêmes devant normalement assurer un feu d'appui. L'un des gros inconvénients de l'AMX-13, de l'AMX-30, ainsi que des modèles inspirés du Chieftain britannique, est que la mise en place du pont, s'opérant à la verticale, peut facilement être repérée par l'ennemi.

L'AMX-30 est aujourd'hui remplacé dans l'Armée de terre française par le char AMX Leclerc depuis le début des années 2000 et est resté en service jusqu'en 2011 en France. Quelques versions dérivés dont l'automoteur AUF-F1, l'Engin Blindé du Génie (42 exemplaires en 2011, 40 valorisé entre 2006 et 2013), le char de dépannage (58 exemplaire en 2011)3, châssis équipé de système de déminage pyrotechnique pour mines antichars (12 en 20134) demeurent dans l'arsenal de l'Armée de Terre.

 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: