Tagged under: Russie ,

T-72, char de combat (Union Soviétique)

Image


Caractéristiques
Équipage : 3 hommes.
Poids : 41 t.
Moteur : V-12 Diesel développant 780 ch à 3 000 tr/mn.
Dimensions : longueur avec canon, 9,24 m; longueur (caisse), 6,95 m; largeur (sans jupes), 3,60 m; hauteur, 2,37 m.
Performances : vitesse maximale sur route, 60 km/h ; tout-terrain 45 km/h ; autonomie maximale, 500 km ; passage à gué, 1,40 m; pente, 30 %; obstacle vertical, 0,915 m; coupure franche, 2,90 m.

Le char T-72  fut pour la pre­mière fois utilisé en 1982, au cours des combats dans le Sud-Liban. L'agencement du T-72 est conven­tionnel : le compartiment du conduc­teur et à l'avant, la tourelle au centre, le moteur et les transmis­sions à l'arrière. Un type de blin­dage très élaboré pourrait bien être incorporé à la coque, particulière­ment sur l'arc frontal, mais les spé­cialistes pensent que la tourelle est faite d'un blindage d'acier corroyé classique. Le chef de char est pro­tégé par une coupole qui peut tourner sur 360°. Sur cette coupole est montée une mitrailleuse DShK de 12,7 mm pour la défense anti­aérienne. Un chargeur automatique ayant été incorporé, dans la partie la plus basse de la coque, l'équi­page a été ramené à trois hommes. Quarante obus peuvent être au total transportés, avec un charge­ment spécial de douze APFSDS, vingt-deux HE et six HEAT. Une mitrail­leuse PKT de 7,62 mm est jumelée avec l'armement principal. Le système de contrôle de tir comprend un télémètre laser, qui est monté sur la partie avant de la tourelle, devant la coupole du chef de char. L'équipe­ment standard du T-72 comprend un système NBC, un équipement de vision nocturne à infrarouge et un schnorchel.

Il n'en reste pas moins que ce char souffre de nombreux défauts traditionnels aux chars russes :
-incapacité de pointer le canon assez en dépression pour tirer en position défilé à contre pente ;
-exiguïté du compartiment de combat et fatigue excessive des équipages ;
-stockage des munitions dans la tourelle sans protection adéquate, provoquant la destruction de celle-ci et la mort de l'équipage en cas de pénétration.

Même si le T-90 a remédié partiellement à ces faiblesses, les concepteurs de blindés russes semblent s'acheminer vers une nouvelle révolution dans l'architecture interne des blindés, en regroupant l'équipage en caisse, laissant la tourelle inhabitée et les munitions bien à l'écart, ce qui devrait augmenter la survavibilité, sans entrer dans une inflation de la masse comme celle qui touche le M-1 Abrams.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: