Tagged under: 1939-1945 , Russie ,

T-35, char lourd (Union Soviétique)

Caractéristiques
T-35
Equipage : 11 hommes.
Poids : 45 t.
Dimensions : longueur, 9,72 m; largeur, 3,2 m; hauteur, 3,43 m.
Moteur : M-17M-V à essence de 12 cylindres développant 500 ch.
Performances : vitesse sur route, 30 km/h ; autonomie, 150 km ; pente, 20 %; obstacle vertical, 1,20 m; coupure franchie 3,50 m.

Aboutissement d'études entreprises en 1930, le prototype sortit de l'usine en 1932. En ce qui concerne sa configuration, ainsi qu'en bien d'autres points, le T-35, inspiré du T-28, fut fortement influencé par le British Vickers Independant, char produit au compte-gouttes et qui figura au dossier de l'un des plus fameux procès d'espionnage de l'époque. Le T-28 emprunta au Vic­kers un élément d'importance, la multiplicité des tourelles.Entre autres variantes de fabrica­tion, la série des T-35 (produite entre 1935 et 1938) présentait un véhicule plus long que l'original. Ses dimensions et son poids excessif le rendaient peu maniable. En outre, le principe des tourelles mul­tiples apparut vite d'un intérêt dou­teux. Il semblait en effet très diffi­cile de diriger et de coordonner le feu de cinq tourelles, l'efficacité de l'ensemble se trouvant réduite en raison du calibre relativement petit du canon principal. En fait, la tou­relle et le canon principal étaient identiques à ceux du char moyen T-28, plus léger. Le blindage du véhicule variait entre 10 et 33 mm.

La production du T-35 fut lente et d'une importance limitée en compa­raison de celle des autres chars soviétiques de l'époque. Soixante et un exemplaires seulement furent fabriqués entre 1933 et 1939. Les machines restèrent stationnées près de Moscou, permettant ainsi au T-35 de se montrer régulièrement dans les parades de la place Rouge. Cela donnait une image grossie de la puissance des chars soviétiques et constituait par là même un avan­tage politique. Si ces véhicules massifs et bruyants faisaient grande impression sur les foules, la réalité sur le terrain était bien différente.En 1941, lorsqu'ils durent s'enga­ger dans la guerre, seule une poignée de T-35 participa aux combats, la plupart étant retenus à Moscou pour veiller aux affaires intérieures et à la défense locale. Il n'existe appa­remment aucune mention de leurs activités autour de Moscou ; quant aux autres T-35, ils ne brillèrent pas non plus par leurs exploits.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: