LT vz 35, char léger (Tchécoslovaquie)

Image

Caractéristiques LT vz 35
Équipage : 4 hommes.
Poids : 10,500 t.
Dimensions : longueur, 4,90 m; largeur, 2,159 m; hauteur, 2,209 m.
Moteur : Skoda de 6 cylindres à essence refroidi par eau développant 120 ch.
Performances : vitesse sur route, 40 km/h ; autonomie, 193 km ; gué, 0,80 m; pente, 60 %; obstacle vertical, 0,787 m; coupure franche, 1,981 m.

En octobre 1934, l'armée tchèque fit un appel d'offres pour la réalisation de deux prototypes d'un char moyen, le 5-11-a (ou T-11). Ils furent prêts l'année suivante, mais des essais entrepris à partir de juin 1935 révélèrent de nombreux défauts dus à la hâte avec laquelle on avait mené les travaux. Toute­fois, sans attendre qu'ils soient cor­rigés, il fut décidé en octobre de la même année de commander un pre­mier lot de 160 véhicules, dont les 5 premiers furent livrés en 1936. Ils étaient si défectueux qu'il fallut les retourner à Skoda; 138 autres allè­rent à l'armée tchèque, qui les dési­gna LT vz 35, tandis que la Rouma­nie en acquit 126 sous l'appellation de R-2. Peu à peu les défaillances techniques furent surmontées, et l'engin acquit une bonne réputa­tion. Après l'occupation du pays par l'armée allemande, celle-là s'empara des exemplaires encore en service et ils reçurent la désignation de Panzerkampfwagen 35(t) ; elle en fit aussi construire 219 supplémen­taires par Skoda. La Wehrmacht souffrait d'un tel manque de chars que lors de l'invasion de la France en mai 1940, la 6e division de pan­zers était entièrement équipée de chars tchèques. Ils restèrent en ser­vice jusqu'en 1942, date à laquelle ils furent convertis pour d'autres missions : porteurs de mortiers (Môrserzugmittel), d'artillerie auto­motrice (Zugkraftwagen), ou véhicu­les de dépannage.

Trop souvent on ignore qu'avant la Seconde Guerre mondiale les Tchèques étaient de gros exportateurs de matériel blindé et d'artillerie ; ils écoulaient leur production en Autriche, en Bulga­rie, en Hongrie, en Lettonie, au Pérou, en Roumanie, en Suède, en Suisse et en Turquie.

La caisse du LT vz 35 était en acier rivé, avec un blindage de 12 à 35 mm. Le mitrailleur était assis à l'avant du véhicule, sur la gauche, et manceuvrait une mitrailleuse ZB vz 35 (ou 37) de 7,92 mm; le conducteur était à sa droite. Le chef de char-servant et le pourvoyeur­opérateur radio occupaient une tou­relle biplace située au centre de la caisse.

L'armement principal était un canon Skoda vz 34 de 37,2 mm avec une mitrailleuse coaxiale ZB 35 (ou 37). La dotatioti en munitions atteignait 72 obus et 1 800 cartou­ches.
Le moteur et la transmission se trouvaient à l'arrière, disposant de six rapports en marche avant et un en marche arrière. La suspension se composait, de chaque côté, de huit petites roues de route (deux par bogie), le barbotin étant à l'avant et la roue tendeuse à l'arrière. On comptait quatre galets-supports.Spécificité assez rare de l'engin, la transmission et la direction étaient assistées par air comprimé, afin de réduire la fatigue du conducteur, ce qui permettait de parcourir de lon­gues distances à vitesse relativement élevée.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: