Tagged under: 1939-1945 , Royaume Uni ,

Char d'infanterie Mk I et Mk II Matilda (Royaume-Uni)

Image

Caractéristiques
Matilda II
Équipage : 4 hommes.
Poids : 26,926 t.
Moteur : 2 Leyland 6 cylindres à essence développant chacun 95 ch ou 2 AEC diesels développant chacun 87 ch.
Dimensions : longueur, 5,61 m; largeur, 2,59 m; hauteur, 2,51 m.
Performances : vitesse, 24 km/h ; vitesse tout-terrain, 12,9 km/h; autonomie sur route, 157 km ; obstacle vertical, 0,60 m; coupure franche, 2,13 m.

Le Matilda I était un petit char très simple avec un équipage de deux hommes mais avec un blin­dage suffisamment épais pour résis­ter à tout canon antichar de l'épo­que. La petite tourelle était équipée d'une seule mitrailleuse Vickers de 7,7 mm, et le moteur était un Ford V-8 commercial.

Une commande fut passée pour un lot de 140 unités en avril 1937 mais, à l'issu des combats de 1940 en France, on découvrit que le véhicule présentait plusieurs défauts. Il était trop lent et son armement trop pauvre l'empêchait de jouer le moindre rôle dans une guerre de blindés. Le petit nombre que l'on comptait après Dunkerque ne servit plus qu'à l'instruction.

Le Matilda I n'était que la réalisa­tion d'un projet provisoire en atten­dant l'introduction du char d'infan­terie A12 Mk II. L'étude initiale commença en 1936, et les premiers modèles de série apparurent en 1938. Le Mk II, qui plus tard prit le nom de Matilda II, était beaucoup plus gros que son prédécesseur. Il avait un équipage de quatre hom­mes, une tourelle armée d'un canon de 2 et plusieurs épaisseurs d'un blindage en fonte qui variait entre 20 et 78 mm d'épaisseur et qui était capable de résister à toute attaque de canons antichars connus. Le Matilda II était lent mais il avait été conçu originellement pour l'appui direct de l'infanterie. Il est mani­feste que dans ce rôle la vitesse n'était certainement pas essentielle. C'était un char d'allure agréable et d'une fiabilité supérieure à celle de beaucoup de ses contemporains. En dépit du canon léger dont il était doté, ce véhicule était apprécié au combat. Le Matilda IIA était équipé d'une mitrailleuse Besa de 7,92 mm à la place du canon Vickers.

Le Matilda (le terme Matilda II fut abandonné quand le petit Matilda I fut déclassé en 1940) fit ses armes dans les premières campagnes d'Afrique du Nord où l'efficacité de son blindage fut durement mise à l'épreuve par les canons antichars allemands et italiens à l'exception toutefois du 88 allemand. Le Matilda fut le principal blindé des forces britanniques jusqu'à la bataille d'El Alamein après laquelle apparurent des engins plus rapides et mieux armés.

Son importance n'en fut toutefois pas réduite car il entra bientôt dans une longue car­rière de char à versions spéciali­sées.Il devait se distinguer particuliè­rement dans son principal rôle de char fléau pour le déminage. Il opérait sous le nom de Matilda Baron et Matilda Scorpion. On l'employait aussi pour pousser les rouleaux de déminage. Le Matilda CDL était une autre variante dont la tourelle spéciale produisait une source de lumière capable de créer un clair de lune artificiel. On comptait aussi plusieurs Matilda Dozer pour les unités de combat du génie. Le Matilda Frog était la dési­gnation qui couvrait toute une gamme de chars lance-flammes. Le char Matilda n'était pas l'apanage exclusif des Britanniques. En effet, l'armée de terre australienne en fit grand usage en Nouvelle-Guinée et dans d'autres parties du monde jusqu'à la fin de la guerre, en 1945. Là encore, il se confirma dans son rôle de char lance-flammes. Les Allemands gardèrent les Matilda capturés pour les doter de leurs propres armes antichars.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: