Tagged under: 1939-1945 , Royaume Uni ,

Char N d'assaut Mk VIII Cromwell

Image

Caractéristiques
Cromwell IV
Équipage : 5 hommes.
Poids : 27,942 t.
Moteur : 1 Meteor Rolls-Royce V-12 à essence développant 570 ch.
Dimensions : longueur hors-tout, 6,42 m; largeur, 3,03 m; hauteur, 2,51 m. 1,21 m; obstacle vertical,
Performances : vitesse, 61 km/h; 0,91 m; coupure franche, autonomie sur route, 278 km; gué, 2,28 m.

Au Royaume-Uni, la différenciation entre chars d'infanterie et chars d'assaut persista jusqu'à la fin de la guerre, bien qu'il fût presque le seul pays à le faire. Cette notion se perpétua même après les revers des premiers chars d'assaut, qui mon­trèrent clairement les dangers de produire un char de bataille à blin­dage mince et à armement léger.

On n'avait pas encore appris la leçon qu'on cherchait déjà à rem­placer le Crusader; il fallut atten­dre 1941 pour qu'un nouveau cahier des charges apparaisse. On y répondit par deux prototypes issus de la même étude préliminaire (la A27), l'un étant le A27L doté d'un moteur Liberty (il devait deve­nir le Centaur) et l'autre le A27M équipé d'un moteur Meteor Rolls­Royce, qui devait prendre le nom de char d'assaut Mk VIII Cromwell. La production en série des Crom­well commença en janvier 1943. Les trois premières séries (le Cromwell I avait un canon de 6 et deux mitrail­leuses Besa ; le Cromwell II des chenilles plus larges et une seule mitrailleuse ; le Cromwell III était un Centaur I mais avec un nouveau moteur) étaient toutes armées d'un canon de 6 (57 mm) ; mais en 1943 on exigea un nouveau canon de 75 mm et en octobre de cette même année les régiments blindés commencèrent à être équipés de chars Cromwell Mk IV à canon de 75 mm. On garda ces canons jusqu'à l'apparition du Cromwell Mk VIII qui, lui, avait un obusier de 95 mm (en réalité 94 mm) pour l'appui rapproché.

Les régiments blindés britanniques se servirent beaucoup des Cromwell comme chars d'instruction, car les pelotons avaient maintenant un char qui pouvait se mesurer à ceux des Alle­mands. Leur blindage était plus épais (8,76 mm) que celui de tous leurs prédécesseurs, et le canon de 75 mm, qui avait un grand nombre de pièces interchangeables avec le canon de 6, donnait aux équipages britanniques une arme valable.

Mais à peine entrèrent-ils en service qu'on les remplaçait déjà par le Sherman M4 facilement disponible pour des raisons de standardisation et de logistique. On vit malgré tout quelques Cromwell au combat. La 7e D.B. les employa dans les cam­pagnes qui suivirent le débarque­ment de Normandie. Les perfor­mances du moteur Meteor firent la réputation du Cromwell qui passait pour un véhicule fiable et rapide. Le canon était facile à servir et à tirer.Le Cromwell n'était qu'un char de transition avant l'arrivée du Comet qui devait se montrer, à tous points de vue, le meilleur char britannique des années 1939-1945; ce qui ne minimise nullement l'importance du Cromwell dans son rôle de char de combat et aussi dans beaucoup d'autres. Il ne faut pas oublier qu'on les employa comme postes de guetteur mobiles (Cromwell OP). A cet effet on avait enlevé le canon et installé plusieurs radios supplémentaires. D'autres chars encore perdirent leur tourelle complètement pour être équipés de tout ce qu'on attend sur un véhicule blindé de récupération (Cromwell ARV). Le Cromwell servit, en outre, de châssis à un char d'assaut lourdement blindé, le A33, qui devint opérationnel en mai 1944 mais ne fut jamais produit en série.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: