Tagged under: 1914-1918 , Italie ,

Automitrailleuse Lancia Ansaldo IZ (Italie)

Image

Caractéristiques Automitrailleuse Lancia Ansaldo IZ
Équipage : 6 hommes.
Poids : 3,800 t.
Moteur : à essence développant 35/40 ch.
Dimensions : longueur, 5,40 m; largeur, 1,82 m; hauteur (avec tourelle simple), 2,40 m.
Performances : vitesse maximale, 60 km/h ; autonomie, 300 km.

La première Lancia modello IZ n'était pas une automitrailleuse, mais un petit camion à l'arrière duquel était installée une sorte d'échelle de pompier, grâce à laquelle les observateurs des batte­ries d'artillerie de 102 mm pou­vaient connaître le résultat des tirs. Il ne fallut pas longtemps pour que, en 1915, la structure de l'engin soit complétement bouleversée ; il devint un véhicule blindé, désigné automitrailleuse Lancia Ansaldo IZ. C'était à l'époque un modèle tout à fait moderne. La structure en était classique : moteur à l'avant, conducteur au centre, protégé par un épais blindage incliné. Le com­partiment de combat était installé à l'arrière, surmonté d'une tourelle trapue armée d'une seule mitrail­leuse. Sur certaines versions, on modifia parfois cette disposition : une seconde tourelle plus petite fut installée au sommet de la première, ce qui permettait la mise en place d'une autre mitrailleuse. La IZ dis­posait ainsi d'une impressionnante puissance de feu. Ultérieurement, il devint courant d'armer la tourelle principale de deux mitrailleuses jumelées.

Deux rails d'acier couplés par­taient de l'habitacle du chauffeur à un point situé en avant et un peu en dessous des roues. Ils avaient pour fonction de sectionner les barbelés. Des variantes ultérieures assuraient une protection supplémentaire en garnissant de blindage les roues, à l'avant comme à l'arrière. Des volets blindés protégeaient le radiateur installé à l'avant. Le sommet de la caisse était pourvu de meurtrières, et il était possible d'installer une mitrailleuse à l'arrière, où se trou­vait aussi un râtelier capable, si besoin était, d'accueillir une bicy­clette. L'épaisseur maximale du blindage atteignait 9 mm.

Durant la plus grande partie de la guerre, les unités d'automitrail­leuses italiennes ne jouèrent qu'un rôle mineur dans les combats contre les armées austro-hongroises : le théâtre des opérations, générale­ment très montagneux, ne se prêtait pas à la mise en œuvre de véhicules automobiles. Une petite force de trente-neuf IZ accomplit certaines missions de reconnaissance le long de la Piave lors des affrontements qui s'y déroulèrent, et participa à la brève période de guerre de mouve­ment qui suivit l'offensive austro­allemande victorieuse de 1917. Après cela il restait peu de choses à faire.

Certains éléments de cette force furent envoyés en Afrique du Nord pour contribuer au maintien de l'ordre. En 1918, les Italiens avaient produit en tout cent vingt véhicules de ce type : ils restèrent encore en service quelques années. Plusieurs furent, après la guerre, fournis à l'Albanie, dont ils repré sentèrent longtemps la seule force blindée.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: