Tagged under: 1914-1918 , Royaume Uni ,

Voiture blindée Lanchester (Royaume-Uni)

Caractéristiques
Voiture blindée Lanchester (modèle à tourelle de l'Amirauté)
Équipage : 4 hommes.
Poids : 4,800 t.
Moteur : Lanchester à essence développant 60 ch.
Dimensions : longueur, 4,88 m; largeur, 1,93 m; hauteur, 2,28 m.
Performances : vitesse maximale, 80 km/h; autonomie, 290 km.

La voiture blindée Lanchester ressemblait beaucoup extérieure­ment à la Rolls-Royce ; sa tourelle possédait elle aussi des flancs incli­nés. Mais son capot était nettement moins anguleux; on le pourvut aussi d'un blindage. C'était au départ une simple voiture de tou­risme, mais après l'intervention des concepteurs de l'Amirauté, il ne subsista plus grand-chose du modèle original. Le moteur fut tou­tefois conservé : non seulement il pouvait fournir 60 ch bien utiles, mais de surcroît il comportait plu­sieurs dispositifs très en avance, comme une boîte de vitesse épicy­cloïdale d'avant-garde.

Lorsque les véhicules blindés de l'Amirauté passèrent à l'armée de terre, en août 1915, on estima que les modèles ainsi rassemblés étaient trop disparates pour satisfaire aux exigences de la logistique et des opérations militaires. Il fut donc décidé de faire de la Rolls-Royce l'engin standard, et les Lanchester restèrent en réserve. En octobre 1915, on les rassembla en Angle­terre, et l'année suivante elles for­mèrent le premier escadron de la division de véhicules blindés de l'Amirauté; puis on les envoya en Russie où elles prirent part à de nombreuses opérations dont on sait peu de choses aujourd'hui. Il leur fallait souvent évoluer dans des zones d'opération presque dépour­vues de routes. Elles servirent également en Perse, en Roumanie, en Galicie, dans des climats aussi bien désertiques que quasi polaires. Pourtant les Lanchester tinrent bon. On les utilisa souvent d'une manière qui deviendrait plus tard la norme en matière de combats de blindés : elles étaient le fer de lance de lar­ges colonnes motorisées qui trans­portaient des troupes dans des camions blindés, sillonnant les immensités du sud de la Russie ou des déserts irakiens. Elles jouaient un rôle de reconnaissance ou d'appui-feu, menaient des raids, et se montrèrent à la fois fiables et rapides.

Les Lanchester restèrent en Rus­sie jusqu'au milieu de 1917, année marquée par l'échec de l'offensive Broussilov. Le pays se retrouva ensuite pris dans la tourmente révo­lutionnaire et les véhicules, n'ayant aucun rôle à tenir dans ces affronte­ments, furent rapatriés en Angle­terre, après avoir parcouru des dizaines de milliers de kilomètres.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: