Tagged under: 1914-1918 , Royaume Uni ,

Char Mk IV (Royaume-Uni)

Image

Caractéristiques
Char Mk IV (Mâle)
Équipage : 8 hommes.
Poids : 28 t.
Moteur : Daimler à essence développant 105 ou 125 ch.
Dimensions : longueur, 8,05 m; largeur (sabords compris), 3,91 m; hauteur, 2,49 m.
Performances : vitesse maximale, 6 km/h; autonomie, 56 km.

La conception du Mk IV remonte à octobre 1916; il en fut commandé un millier, dont les pre­miers firent leur apparition en mars 1917.
Les trois premiers Mk ne diffé­raient que par des détails, mais le Mk IV avait subi de profondes mo­difications. Comme sur le Mk III, le blindage avait été renforcé (de 6 à 12 mm) pour faire face aux armes antichars et aux projectiles perforants des Allemands. Les canons de six livres (57 mm), empruntés à la marine et montés sur les Mk, mesuraient 40 calibres de long et étaient fréquemment endom­magés ou mis hors d'usage lors des franchissements de tranchées. Le Mk IV reçut donc un canon bien plus court (23 calibres), qui devait d'ailleurs armer par la suite tous les blindés britanniques. Il y avait aussi quatre mitrailleuses Lewis, logées dans des sabords dont les dimen­sions furent réduites : elles pou­vaient, lors du transport, être logées à l'intérieur du véhicule. On procéda à de nombreuses modifica­tions intérieures ; la caisse fut sur­montée d'une poutre d'aide au fran­chissement, en cas de difficultés au cours du passage de tranchées.

L'armement du Mk IV obéissait aux mêmes principes que celui du Mk I : aussi distinguait-on les chars « mâles », équipés de canons, et les chars « femelles », munis de quatre mitrailleuses principales (deux dans chaque sabord) et de deux mitrail­leuses secondaires, employés lors du nettoyage de tranchées ou comme appui pour l'infanterie. Assez logiquement, une variante pourvue d'un canon de six livres (57 mm) et de deux mitrailleuses fut appelée Mk IV (Hermaphrodite).

Le Mk IV fit une forte impression à Cambrai et lors des batailles qui suivirent; après 1918, il resta en service pour de longues années. Il avait pris part à des combats en Palestine et fut envoyé en Irlande lors de troubles intérieurs. Certains exemplaires furent remis aux Ita­liens. Les plus grands utilisateurs du Mk IV, après les Anglais, ne furent autres que les Allemands : ils en récupérèrent un certain nombre au cours de la guerre, qu'ils ren­voyèrent au combat après les avoir rebaptisés Beutepanzerwagen (véhi­cules blindés capturés). Tout comme les Britanniques, ce fut le modèle qu'ils utilisèrent le plus.Parmi les différentes variantes du Mk IV, il faut citer le char de ravi­taillement Mk IV, le Mk IV Tadpole (têtard), allongé de 2,74 m à l'ar­rière afin de pouvoir mieux franchir les tranchées, et le Mk IV Fascine, qui procédait au comblement de celles-ci grâce aux fascines qu'il transportait (des fagots de bois de 1,37 m de diamètre, liés par des chaînes).

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: