Tagged under: 1939-1945 , Allemagne ,

Classe T22 ou Elbing (Allemagne)
Caractéristiques Classe T22
Déplacement : 1 295 t standard, 1 755 t à pleine charge.
Dimensions : longueur, 102 m; largeur, 10 m; tirant d'eau, 2,60 m.
Appareil moteur : 2 turbines à vapeur à engrenages développant 32 000 ch et entraînant 2 arbres.
Vitesse : 33,5 nceuds.
Autonomie : 9 300 km à 19 nceuds.
Armement : 4 canons antiaériens simples de 105 mm, 2 jumelés de 37 mm et 6 simples de 20 mm, 2 triples tubes lance-torpilles de 533 mm et jusqu'à 50 mines.
Équipage : 198 officiers et matelots.

Pendant les deux guerres mondiales, la marine allemande utilisa ce qu'elle appelait des « torpilleurs », c'est-à¬dire des destroyers de dimensions très réduites qui, n'opérant pas dans le cadre de la flotte principale, pouvaient être beaucoup plus petits tout en ayant la même capacité de transport de torpilles et de mines. Ils avaient tous une appellation commençant par la lettre T, par opposition au Z attribué aux destroyers. Malgré leur taille modeste, ils obtinrent de bons résultats.

Les douze unités des classes Albatros et Iltis furent construites dans les années vingt et comptèrent parmi les premiers bâtiments de la nouvelle flotte allemande. Outre leurs torpilles, elles embarquaient trois canons de 105 mm et se révélèrent d'une grande souplesse d'emploi pendant la guerre. Elles furent suivies par vingt et un navires numérotés des classes Type 35 et Type 37, modèles complètement ratés, car les concepteurs en avaient tellement réduit les dimensions et l'armement qu'ils possédaient tous les défauts des bateaux de type S, plus petits, sans en avoir vraiment les qualités. Presque identiques, ils se caractérisaient par une cheminée unique qui desservait les deux chaufferies.

A ces navires peu appréciés, succéda une série très différente, la classe type 39, dont un groupe de quinze exemplaires (les T22 à T36) fut réalisé par le chantier naval de Schichau, à Elbing, ce qui explique le nom de classe Elbing communément donné à ces bâtiments. Lancés entre 1942 et 1944, ils reprirent l'ancien agencement à deux cheminées et, bien qu'ils n'aient pas de gaillard d'avant surélevé, ils étaient suffisamment imposants pour être souvent pris pour des destroyers. Leur longueur, augmentée de 17 m, permettait d'installer quatre canons de 105 mm en plus des deux batteries de triples tubes lance-torpilles habituelles.

Comme la plupart des torpilleurs, les Elbing furent déployés de façon intensive dans les eaux françaises; ils se battirent plusieurs fois au large des côtes bretonnes contre les Tribal basés à Plymouth. La majorité furent détruits pendant la guerre, les survivants furent transférés à la marine française aprés la guerre.

 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: