Tagged under: 1939-1945 , Japon ,

Classe Matsu (Japon)
Caractéristiques Classe Matsu
Déplacement : 1 260 t standard, 1 530 t à pleine charge.
Dimensions : longueur, 100 m; largeur, 9,35 m; tirant d'eau, 3,27 m.
Appareil moteur : 2 turbines à vapeur à engrenages développant 19 000 ch et entraînant 2 arbres.
Vitesse : 27,5 nœuds. Autonomie : 8 350 km à 16 nceuds.
Armement : 2 canons antiaériens de 127 mm (1 simple et 1 bitube), 16 de 25 mm (4 triples et 12 simples) et 1 quadruple tube lance-torpilles de 610 mm.
Equipage : effectif inconnu.

Le Japon pensait s'engager dans une guerre de courte durée, et la meilleure preuve en est qu'il n'avait aucun plan d'expansion rapide de sa flotte. Les escorteurs de convois étaient pratiquement inexistants (de même, d'ailleurs, qu'un programme d'organisation pour les convois eux-mêmes), et les destroyers construits avant la guerre, qui se faisaient couler ou endommager à une cadence alarmante, étaient remplacés par des navires de qualité identique. C'était une politique louable, mais les Japonais n'avaient ni le temps ni les moyens de produire de tels bâtiments, et ils durent rapidement développer un modèle utilitaire.

La classe Matsu qui en résulta paraissait grande à cause de ses cheminées étroites et très espacées, mais ce fut au contraire la série la plus petite, du point de vue de la taille et du déplacement, jamais construite depuis la Première Guerre mondiale. Les affûts des canons, qui donnaient l'impression d'être énormes, révélaient ses véritables dimensions, car il s'agissait en fait d'un armement des plus rudimentaires, composé à l'avant d'un canon simple de 127 mm doté d'un bouclier et à l'arrière d'un canon bitube non protégé.

Les Matsu avaient une puissance motrice qui représentait à peine plus du tiers de celle des destroyers précédents, mais ils pouvaient malgré tout atteindre une vitesse d'environ 28 nceuds, ce qui était largement suffisant pour des tâches d'escorte. Ils ne déployaient pas moins de vingt-quatre canons antiaériens automatiques de 25 mm, dont beaucoup avaient cependant des affûts simples, montés, en outre, à des emplacements très exposés, en bordure de la coque. Une batterie de quadruples tubes lance-torpilles de 610 mm se trouvait au milieu du navire ; un ensemble sextuple d'un nouveau type avait été prévu, mais il ne fut jamais achevé. Sur un bâtiment de ce genre, les tubes avaient surtout un rôle défensif, mais ils étaient tout de même dotés d'un pare-éclats d'où ils pouvaient être servis sans trop d'inconfort. Cette caractéristique ainsi que la passerelle protégée contrastaient avec l'aménagement spartiate des bâtiments britanniques de la même époque, dont les concepteurs n'avaient sans doute pas estimé qu'un équipage bien installé fait du meilleur travail, sans pour autant forcément « s'amollir ».

La majorité des navires de la classe furent couléq pendant la guerre. Les rescapés furent transférés à d'autres marines de guerre.

 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: