Tagged under: 1939-1945 , Japon ,

Classe Akitsuki (Japon)
Caractéristiques Classe Akitsuki (à la construction)
Déplacement : 2 700 t standard, 3 700 t à pleine charge.
Dimensions : longueur, 134,12 m; largeur, 11,60 m; tirant d'eau, 4,11 m.
Appareil moteur : 2 turbines à vapeur à engrenages développant 52 000 ch et entraînant 2 arbres.
Vitesse : 33 nœuds. Autonomie : 14 825 km à 18 noeuds.
Armement : 4 canons antiaériens jumelés de 100 mm et 2 de 25 mm, et 1 quadruple tube lance-torpilles de 610 mm.
Équipage : 285 officiers et matelots.

Les navires de la classe Akitsuki furent de loin les plus gros destroyers fabriqués en série par les Japonais; conçus comme des escorteurs antiaériens comparables aux croiseurs britannique Dido et américain Atlanta, ils représentaient par rapport à ces derniers une solution plus économique. Le choix d'un canon de 100 mm était probablement meilleur que celui des armes de 133,4 mm et de 127 mm montées sur les bâtiments occidentaux, dont la cadence de tir était beaucoup moins élevée. Les Akitsuki étaient les seuls destroyers de la flotte nippone à déployer huit canons, et il semble que l'affût de tubes lance-torpilles quadruples ait été rajouté tardivement. La bonne conception de base de ce modèle aurait dû en faire une arme efficace, mais les Japonais avaient eux aussi sous-estimé les ravages que pouvait provoquer une attaque aérienne conduite avec détermination, et seulement quatre canons automatiques de 25 mm furent d'abord embarqués. Les leçons tirées des combats amenèrent les Japonais à renforcer cet armement chaque fois que l'occasion se présentait, si bien qu'à la fin du conflit, les navires encore en service (six furent coulés) possédaient jusqu'à cinquante de ces canons. La classe se composait des Akitsuki, Fuyutsuki, Hanatsuki, Harutsuki, Hatsutsuki, Natsusuki, Nütsuki, Shimotsuki, Suzutsuki, Terutsuki, Wakatsuki et Yoitsuki, tous lancés entre 1941 et 1944.

Ces bâtiments se caractérisaient surtout par la complexité de l'enveloppe de leur unique cheminée; un important système de branchements avait permis d'installer cette cheminée suffisamment en arrière de la passerelle pour réduire les problèmes de fumée et améliorer considérablement la visibilité, tout en la plaçant assez en avant pour que des armes antiaériennes puissent être montées là où la cheminée arrière aurait dû normalement se trouver.

Les classes précédentes étaient équipées de mâts extrêmement légers, et les Akitsuki furent parmi les tout premiers navires à posséder des mâts renforcés destinés à supporter la masse imposante de l'antenne du radar de surveillance Type 22.
La majorité des navires de la Classe Akitsuki ne virent pas le jour car ils furent annulés. Six navires furent coulés, deux furent transformés en brise lame et le reste fut envoyé en compensation à d'autres marines de guerre. 

 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: