Tagged under: Japon ,

Akagi (Japon)

Caractéristiques
Déplacement : (1941) standard, 36 500 t; pleine charge, 42 000 t.
Dimensions : longueur hors tout, 260,60 m; largeur, 31,30 m; tirant d'eau, 8,60 m.
Appareil propulsif : turbines à vapeur à engrenage développant 133 000 ch (99 180 kW) à 4 hélices.
Vitesse : 31 neeuds. Blindage : non spécifié. Armement : 10 canons de 200 mm, 6 canons AA jumelés de 120 mm et 14 canons AA jumelés de 25 mm.
Aviation embarquée : (juin 1942) 21 chasseurs Mitsubishi A6M Zero, 21 bombardiers en piqué Aichi D3A « Val » et 21 bombardiers lance-torpilles Nakajima B5N « Kate ».
Équipage : 1 340 officiers et matelots.

La signature du traité de Washington sur le désarmement naval laissa à la marine japonaise plusieurs bâtiments de ligne en cours de construction, qu'elle ne pourrait plus utiliser. Tout comme les Britanniques et les Américains, et grâce à l'expérience acquise lors de la conversion du Hosho, les responsables militaires décidèrent de les transformer en porte-avions. Deux cuirassés, qui devaient devenir l'Akaqi et l'ylmagi, furent choisis, et les travaux commencèrent en 1923 afin d'en faire des navires de 40 000 t capables d'atteindre une vitesse de 30 nceuds. Toutefois, le violent tremblement de terre, qui ravagea Tokyo en septembre de la même année, endommagea gravement la coque de l'yfmagi, qui dut être ferraillé.

L'Akaqi fut terminé en mars 1927. C'était un bâtiment à pont de bout en bout, avec deux cheminées placées à tribord du pont et un triple pont d'envol à l'avant ; il disposait en outre de dix canons de 200 mm. Six d'entre eux étaient installés à l'arrière, dans des casemates d'une conception dépassée. Dix ans plus tard, l'Akagi fut presque entièrement reconstruit et doté d'un îlot installé à bâbord ainsi que d'un pont plus long. L'îlot avait pour fonction de simplifier les opérations en cas de manoeuvres conjointes avec d'autres porte-avions.

L'Akoqi, avec le Koqo, forma la l7e division de porte-avions, et servit de navire amiral au vice-amiral Nagumo lors de l'attaque de Pearl Harbor. L'Akoqi dirigea ensuite les autres porte-avions japonais lors d'une série de raids couronnés de succès dans l'océan Indien et au large des côtes indonésiennes; c'est ainsi que le porte-avions britannique Hermes fut coulé, les Alliés chassés de Java et de Sumatra. Les bâtiments nippons se risquèrent même jusqu'à Darwin, tout au nord de l'Australie.

Lors de la bataille de Midway, le 4 juin 1942, l'aviation embarquée de l'Akagi attaqua Midway elle même. Le navire subit d'abord de légers dégâts lorsqu'un bombardier lance-torpilles, parti du rivage, heurta le pont en début de matinée. A 10 h 22, les avions de l'Enterprise l'attaquèrent, et leurs bombes touchèrent le bâtiment à deux reprises. L'une, de 454 kg, explosa dans le hangar, déclenchant une réaction en chaîne parmi les torpilles, tandis que l'autre, de 227 kg, mettait en flammes les appareils parqués.

 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: