Notice: Undefined offset: 42 in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 608

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 608

Notice: Undefined offset: 42 in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 613

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 613
Tagged under: Etats Unis ,

SNA classe Los Angeles (Etats-Unis)

Caractéristiques Classe Los Angeles
Déplacement : 6 000 t en surface, 6 900 t en plongée.
Dimensions : longueur, 109,70 m; largeur, 10,10 m; tirant d'eau, 9,85 m.
Appareil moteur : 1 réacteur à eau pressurisée Général Electric S6G actionnant 2 turbines à vapeur entraînant 1 arbre.
Vitesse : 18 nceuds en surface, 31 noeuds en plongée.
Immersion : opérationnelle, 450 m; maximale, 750 m.
Tubes lance-torpilles : 4 tubes de 533 mm au milieu du navire.
Charge de base : 26 armes de 533 mm (torpilles Mk 48, engins anti-sous-marins SUBROC sur les 6 premiers bâtiments, engins antinavires Sub-Harpoon et missiles de croisière Tomahawk), ou 52 mines Mk 57, Mk 60 ou Mk 67. Missiles : (à partir du 34e bâtiment) 15 missiles de croisière Tomahawk.
Équipement électronique : 1 radar de veille surface BPS-15, 1 groupement sonar BQQ-5 modifié avec dispositif remorqué, 1 direction de lancement de torpille Mk 113 (13 premières unités) ou Mk 117 (unités suivantes et rééquipement des 13 premières), 1 système de transmission par satellite WSC-3, 1 système ESM et 1 téléphone sous-marin.
Équipage : 127 officiers et matelots.

Les Sous-marins de la classe Los Angeles ont été construits entre 1976 et 1995. Cette classe a été construite en soixante-deux bâtiments allant du SSN 688 Los Angeles au SNN 773 Cheyenne.
La classe Los Angeles combine les qualités de rapidité de la classe Skipjack avec la puissance de feu et l'équipement sonar perfectionné des classes Permit et Sturgeon. Ses dimensions nettement supérieures à celles des SNA précédents sont essentiellement dues à l'adoption d'un nouveau système de réacteur, le S6G, qui multiplie par deux la puissance, et qui serait dérivé du D2G installé sur les croiseurs à pro­pulsion nucléaire Bainbridge et Truxtun. Le ravitaillement du réac­teur se fait tous les dix à treize ans. Peu d'améliorations ont été appor­tées en dehors d'une légère aug­mentation de l'espace réservé à l'armement et de l'addition de divers dispositifs destinés à réduire le niveau sonore en plongée. Ces bâtiments, qui sont construits à une cadence régulière depuis 1974, sont équipés du groupement sonar BQQ-5, qui comprend un système actif-passif longue portée sphérique à l'avant, trois systèmes d'hydropho­nes télémétriques passifs de chaque côté de la coque, un système passif longue portée intégré et un système passif remorqué basse fréquence longue portée. En raison des problè­mes que pose l'espace limité attri­bué à l'armement sur l'ensemble des sous-marins américains, à partir du trente-quatrième navire, quinze tubes de lancement vertical pour les missiles de croisière Tomahawk ont été iinstallés dans l'intervalle situé entre la coque extérieure et l'ensemble sonar d'étrave. Les bâti­ments antérieurs ont reçu chacun jusqu'à douze engins Tomahawk dans leur équipement normal, au détriment du potentiel anti-sous­marin. 

La classe Los Angeles s'est révélée une plate-forme de lutte ASM d'une qualité exceptionnelle, bien qu'en une occasion, lors du premier déploiement hors zone de l'Alfa I, un navire soviétique ait facilement distancé un Los Angeles qui était sur ses traces au large de l'Islande, en utilisant simplement sa vitesse supérieure en plongée. Contre les bâtiments soviétiques à propulsion nucléaire plus classiques, le taux de succès pour la détection et la pour­suite est cependant très élevé : le sonar BQQ-5 est arrivé une fois à établir et à garder le contact avec deux SNA soviétiques de la classe Victor pendant une période de temps assez longue. Leur rapidité sous l'eau permet aux Los Angeles d'être les premières unités de SNA américains à pouvoir fournir une escorte sous-marine efficace aux groupes de combat de porte-avions. Les SNA antérieurs étaient trop lents pour la plupart des missions assignées à ce type d'escorte.

La seconde génération est munie des 12 tubes verticaux de lancement pour les missiles Tomahawk. Le réacteur nucléaire S6G est amélioré et ne nécessite plus d'être réapprovisionné en combustible. La dernière génération désignée par le nom "688I" avec un I pour "Improved" est plus silencieuse et dispose du sonar BSY-1 et de sa suite de combat. Plus lourde, les 688I déplacent 6 330 tonnes en surface et 7 177 tonnes en plongée. Leur coque est construite dans un acier spécial à haute limite élastique HY 80 (sauf pour les SNN 753 et 754 qui ont été construits en HY 100), étrave en CVR (Composite Verre-Résine). Ils ont été dotés d'un revêtement anéchoïque.

Depuis 1996 (date du lancement dernier Los Angeles), la Navy a un nouveau projet nommé Virginia. Le premier sous-marin de la classe Virginia, le SSN 774 Virginia est opérationnel depuis 2006. Les sous-marins de cette classe seront appelés à remplacer ceux de la classe Los Angeles et compléter les 3 classe Seawolf. Sur les 62 bâtiments, 45 étaient encore en service au 1er janvier 2008. 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: