Notice: Undefined offset: 42 in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 606

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 606

Notice: Undefined offset: 42 in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 611

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 611
Tagged under: 1939-1945 , Japon ,

Classe I-361 (Japon)

Caractéristiques
Classe I-361
Type : sous-marin ravitailleur.
Déplacement :  1 440 t en surface ;2 215 t en plongée.
Dimensions : longueur, 73,40 m; largeur, 8,90 m; tirant d'eau,4,70 m.
Appareil moteur : en surface,moteurs Diesel de 1 850 ch(1 380 kW); en plongée, moteursélectriques de 1 200 ch (895 kW)entraînant deux arbres.
Vitesse : en surface, 13 nœuds;en plongée, 6,5 nœuds.
Autonomie : en surface, 27 900 kmà 10 nœuds; en plongée, 220 km à 3 nœuds.
Armement : 1 canon de 140 mm,2 canons de 25 mm AA.
Équipage : 70 officiers et matelots. 

Les exploits du « Tokyo Express », à Guadalcanal, éclipsent les difficul­tés logistiques du ravitaillement des nombreuses îles qui comptaient une garnison japonaise. La contre-offensive américaine de 1943 devint un tel cauchemar pour la flotte de surface que les Japonais durent lancer en 1942 un programme d'urgence qui prévoyait la construc­tion de sous-marins cargo, connus sous l'appellation de Type Dl ou de classe 1-361. Leur silhouette était quelque peu insolite car le vaigrage avait été surélevé pour abriter deux engins de débarquement de 13 m sur l'arrière du kiosque.

Ces bâti­
ments pouvaient résister à des plon­gées de 60 m et embarquer, en abord, 20 t d'approvisionnement en plus des autres 60 et de deux bateaux pneumatiques dans les sou­tes. Pour des sous-marins japonais, l'endurance en plongée était bonne mais l'endurance de soixante jours en surface était excessive pour leur type de mission.
Bien qu'armés d'un canon de 140 mm, ces bâtiments n'avaient pas de tubes lance-torpilles pour amé­liorer leur manœuvrabilité, ce qui les rendait très vulnérables après détection. Les pertes totales s'élevè­rent a neuf 1-361. Cinq d'entre eux furent convertis en porte-Kaiten (sous-marins-suicides miniatures).

On sacrifia l'endurance au volume intérieur pour les deux seuls Type D2 ou classe 1-373.
Plus ambitieux furent les trois unités de la classe 1-351, aussi connues sous l'appellation de Type SH, pour Sen Ho ou sous-marin de ravi­taillement.D'une longueur de 111 m envi­ron, ce bâtiment était l'équivalent du Milchkûhe (« vache à lait »)

Type XIV allemand. Il bénéficiait d'une triple coque qui permettait le stockage de 600 t de kérosène pour le ravitaillement des hydravions à coque en plus des approvisionne­ments, des munitions et des équi­pages de relève. Un seul sous-marin de ce type entra en service.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: