Notice: Undefined offset: 42 in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 608

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 608

Notice: Undefined offset: 42 in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 613

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/src/Access/Access.php on line 613
Tagged under: 1939-1945 , Japon ,

Classe RO (Japon)

Caractéristiques
Classe RO-100
Type : sous-marin côtier.
Déplacement : 601 t en surface; 782 t en plongée.
Dimensions : longueur, 60,90 m; largeur, 6,10 m; tirant d'eau, 3,50 m.
Appareil moteur : en surface, moteurs Diesel développant 1 100 ch (820 kW); en plongée, moteurs électriques de 760 ch (570 kW) entraînant deux arbres.
Vitesse : en surface,  14 nœuds; en plongée, 8 nœuds.
Autonomie : en surface, 6 500 km à 12 nœuds; en plongée, 110 km à 3 nœuds.
Armement :  1 canon de 76 mm (souvent démonté), 4 tubes lance-torpilles de 533 mm (sur l'avant) et 8 torpilles.
Equipage : 38 officiers et matelots.

La marine impériale japonaise appelait RO les sous-marins de petit et de moyen tonnage. Elle utilisait aussi le terme Kaisho ou Type KS pour les petits bâtiments de la classe RO-100 qui furent conçus pour la défense côtière des îles du Japon métropolitain. Leur capacité d'immersion se limitait à 75 m. Puis, au cours de la guerre, les sous-marins de la classe RO-100 partici­pèrent à la protection côtière des îles conquises pour la défense des confins du nouvel empire. Mais les grands fonds qui les entouraient ne constituaient pas le milieu idéal pour les dix-huit bâtiments de cette classe, qui furent tous coulés par l'ennemi. L'escorteur américain England en détruisit cinq à lui seul. L'endurance de leur équipage n'était certainement pas en cause puisque l'un d'eux fut coulé au large des côtes est de l'Inde.

Les sous-marins de la classe RO-100 n'étaient pas adaptés à l'attaque de navires de guerre. Ils auraient dû se limiter à des opéra­tions contre les marines marchan­des, mais le commandement japo­nais manquait d'imagination et en avait décidé autrement. La com­mande initiale de dix-huit unités de la classe RO-100 qui avait été pas­sée avant la guerre ne fut pas com­plétée avant 1944. En conséquence, la seconde commande de neuf bâti­ments fut annulée, ce qui permit de réorienter les potentiels des chan­tiers vers d'autres productions.

La classe RO-35 (Kaitchou ou Type K6) comprenait les derniers sous-marins de moyen tonnage construits par la marine impériale japonaise. En dépit de leur poten­tiel, les dix-huit bâtiments de cette classe en service n'eurent qu'une mission défensive. Ils furent tous détruits par l'ennemi à l'exception d'un seul. Les classes RO-35 et RO-100 ne comptèrent à leur actif que quatre navires de guerre de faible tonnage et six navires mar­chands, ce qui poussa le comman­dement à annuler une seconde com­mande de soixante autres RO-35.

 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: