Notice: Undefined offset: 42 in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 606

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 606

Notice: Undefined offset: 42 in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 611

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 611
Tagged under: 1939-1945 , Royaume Uni ,

Classe Porpoise (Royaume-Uni)

Caractéristiques Classe Porpoise
Déplacement : en surface, 1768 t; en plongée, 2053 t.
Dimensions : longueur, 88,09 m; largeur, 9,09 m; tirant d'eau, 4,88 m.
Appareil moteur : en surface, 2 diesels de 3 300 ch; en plongée, 2 moteurs électrique: de 1 630 ch, entraînant 2 arbres.
Vitesse : en surface, 15,5 noeuds; en plongée, 9 noeuds.
Autonomie : en surface, 13240 milles à 8 nceuds; en plongée, 76 milles à 4 nceuds.
Armement : 1 canon de 101,6 mm; 6 tubes lance-torpilles de 533 mm sur l'avant pour 12 torpilles, et 50 mines.
Équipage : 59 officiers et matelots.

Dérivés des Parthian, qu'ils suivaient de près, les sous-marins de la classe Porpoise étaient spécialement conçus pour les opérations de pose de mines. Si les Allemands larguaient généralement leurs mines par des glissières d'éjection verticales instal­lées à l'intérieur de la coque « résis­tante », les Britanniques préféraient pour leur part la formule du stockage externe, malgré les risques de dom­mages et de détonation en profon­deur par surpression qu'elle impli­quait. Les premiers submersibles poseurs de mines des classes E et L transportaient leur dangereux char­gement dans leurs réservoirs laté­raux. Un nouveau système de stoc­kage et de largage fut cependant testé sur le M3 en 1927 : des rails furent disposés sur la surface supé­rieure de la coque du bâtiment, sur la plus grande partie de sa longueur, ainsi qu'à l'intérieur du coffrage de profondeur à écoulement libre contenant les mines; un mécanisme à chaîne sans fin extrayait ces der­nières de leur logement par des por­tes s'ouvrant sur l'arrière, le sous­marin avançant lentement. Ce dispo­sitif devait être adapté, avec quel­ques modifications, sur les Porpoise. Le nouvel appareillage, cependant, devait alourdir de 55 t les super­structures du modèle, rendant ce dernier très instable en surface. Des trous d'écoulement d'eau supplémen­taires furent pratiqués dans le vai­grage de façon à alléger les submer­sibles et à leur permettre de plonger plus rapidement. La classe Porpoise allait comprendre six unités (les Par­poise, Crampus, Narwhale, Rorqual,Cachalot et Seul), toutes construites entre 1932 et 1938. Trois autres uni­tés commandées ne furent jamais achevées.

Trop lourds, les Porpoise ne purent être dotés que de petits moteurs Diesel, ce qui explique leur faible vitesse en surface (15,5 noeuds). Par ailleurs, la fai­blesse de leur structure limitait leurs performances en plongée : alors que les Parthian descendaient jusqu'à 152 m, les Porpoise ne pouvaient atteindre que 91 m de profondeur.

Les Porpoise perdirent leur raison d'être avec la mise au point d'une mine éjectable par des tubes lance­torpilles conventionnels. Ils devaient cependant continuer à rendre de grands services à la Royal Navy, posant au total plus de deux mille six cents mines dans les eaux euro­péennes.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: