Notice: Undefined offset: 42 in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 606

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 606

Notice: Undefined offset: 42 in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 611

Notice: Trying to get property of non-object in /home/www/transtion/www/libraries/joomla/access/access.php on line 611
Tagged under: 1939-1945 , Royaume Uni ,

Classes O, P et R (Royaume-Uni)

Caractéristiques Classe Odin
Déplacement : en surface, 1780 t; en plongée, 2038 t.
Dimensions : longueur, 86,41 m; largeur, 9,12 m; tirant d'eau, 4,17 m.
Appareil moteur : 2 diesels de 4 400 ch et 2 moteurs électriques de 1 320 ch entraînant 2 arbres.
Vitesse : en surface, 17,5 noeuds en plongée, 9 noeuds.
Autonomie : 13 125 milles à 8 noeuds ; en plongée, 60 milles à 4 noeuds.
Armement : 1 canon de 101,6 mm; 8 tubes lance-torpilles de 533 mm (6 sur l'avant et 2 su l'arrière).
Équipage : 53 officiers et matelots.

Les unités de la classe O(rebapti­sée plus tard classe Oberon) furent conçues pour remplacer les sous­marins d'escadre de la Première Guerre mondiale de la classe L. Elles furent répertoriées dans la caté­gorie des sous-marins de patrouille en haute mer, le cahier des charges de la marine britannique, émis en 1922 et portant sur un bâtiment doté d'une très grande autonomie, ayant prévu l'éventualité d'un conflit avec le Japon (pourtant un allié du Royaume-Uni durant la Grande Guerre). L'exemplaire tête de série, l'Oberon, sortit des chantiers navals de Chatham en 1924, suivi de près par ses deux bâtiments frères, les Otway et Oxley. Tous trois étaient dotés de huit tubes lance-torpilles (six sur l'avant et deux sur l'arrière), chaque tube pouvant lancer deux torpilles. Handicapés par les trop grandes dimensions et l'hydrodyna­misme déficient de leur coque (héris­sée d'un trop grand nombre d'équi­pements externes), ils se révélèrent en plongée beaucoup plus lents que prévu.

La coque était pourvue de réser­voirs latéraux faisant office de bal­lasts (certains pouvaient servir éga­lement de réservoirs de combustibles supplémentaires, mais ils avaient ten­dance à fuir, le submersible laissant alors derrière lui des traînées de mazout qui risquaient de le faire repérer). A l'instar des L, les O étaient équipés d'un canon de 101,6 mm monté dans une tourelle très haute sur l'eau, ce qui permet­tait son utilisation dans des mers fortes.

Les Oberon s'étant révélés insuf­fisamment performants, une version améliorée du modèle - les futurs Odin - fut mise au point : de plus grandes dimensions, les six unités de la nouvelle classe pouvaient accueil­lir des machines plus puissantes et se montrèrent plus stables en sur­face; achevées en 1928-1929, elles portaient les noms de Odin, Olym­pus, Orpheus, Osiris, Oswald et Otus. Si elle laissait toujours fuir du mazout, leur enveloppe exté­rieure présentait un meilleur profil hydrodynamique. Les Odin devaient être suivis en 1929-1930 par les Par­thian et les Rainbow, qui ne diffé­raient de leurs prédécesseurs que sur quelques points de détail. La classe P compta six unités (les Parthion, Perseus, Phoenix, Poseidon, Proteus et Pandora), et la classe R, quatre (les Rainbow, Regent, Regulus et Rover). Deux autres Rainbow initia­lement prévus ne virent jamais le jour.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: