SS-19, ICBM (Union Soviétique)

Caractéristiques SS-19
Longueur : 22,50 m.
Diamètre : 2,75 m.
Poids : 78 t.
Tête : modèle 1, 6 ogives MIRV de 550 kt; modèle 2, une ogive de 10 Mt ; modèle 3, 6 ogives MIRV de 550 kt.
Portée : modèle 1, 9 600 km; modèle 2, 10 000 km ; modèle 3, 10 000 km.
Coefficient d'erreur probable : modèle 1, 390 m; modèle 2, 260 m; modèle 3, 280 m.
Système de lancement : silo durci.
Mode de lancement : à chaud (capacité de rechargement limitée).
Propulsion : liquide.
Guidage : inertie.

Entré en service en 1975, en vue de pourvoir au remplacement du SS- 11 « Sego », le SS-19, auquel les Sovié­tiques avaient attribué la dénomination de RS-18, est un ICBM léger à deux étages propulsés par liquide, qui dispose d'un ordinateur de bord, d'ogives MIRV et d'un système de guidage inertiel identique à celui des SS-17 et SS-18. Grâce à cet ordinateur qui, en se référant à un programme établi par avance, per­met de corriger les déviations de trajectoire et se trouve même en mesure d'en déterminer une nou­velle, ce missile possède une préci­sion particulièrement intéressante.
Présentant des dimensions légère­ment supérieures à celles du SS-17, le SS-19 a été réalisé en trois ver­sions : un modèle 1 de base, équipé de six ogives MIRV ; le modèle 2, mis en wuvre en 1978 et doté d'une seule tête thermonucléaire; le modèle 3, apparu en 1980 et pourvu, tout comme la version ini­tiale, de six ogives MIRV. En 1981, les Soviétiques alignaient respecti­vement 180, 40 et 80 exemplaires des modèles 1, 2 et 3, ce dernier atteignant un total de 90 unités en 1982. En mars de l'année suivante, l'Union soviétique pouvait compter sur 180 modèles 1, 80 modèles 2 et 110 modèles 3.
Grâce à la précision que lui confère son système de guidage, le modèle 3 est en mesure de détruire pratiquement tous les silos de mis­siles américains, et ce, quel que soit leur niveau de durcissement. Appli­quant une politique technique qui consiste à améliorer les éléments de leurs systèmes d'armes présentant certains défauts, tout en conservant, d'un autre côté, ceux qui leur don­nent satisfaction, les Soviétiques sont parvenus à un niveau de déve­loppement satisfaisant dans ce domaine. Leur force d'ICBM pré­sentait ainsi d'excellentes garanties d'efficacité et de fiabilité. D'un autre côté, l'Union soviétique avait porté l'accent sur le durcissement de ses installations de lancement, augmentant de cette façon les chances de survie de sa force de missiles stratégiques. Enfin, elle avait procédé au développement de ses systèmes de communications et quand cela s'est révélé nécessaire à la mise en place de postes de commandement et de lancement. En 2002, 140 missiles SS-19 étaient encore en activités. En 2010, 50 devraient être encore en activité, ils seront remplacés progressivement par le modèle SS-27.

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: