SS-4, MRBM (Union Soviétique)

Caractéristiques SS-4 « Sandal »
Longueur: 21 m.
Diamètre : 1,60 m.
Poids : 27 t.
Tête : 1 ogive thermonucléaire de 1 Mt ou 1 ogive à grande puissance explosive.
Portée : 2 200 km.
Coefficient d'erreur probable : 2 300 m.
Système de lancement : silo durci ou plate-forme provisoire.
Propulsion : liquide.
Guidage : inertie.

Développé à partir du SS-3 « Shys­ter », le SS-4, auquel les experts de l'OTAN ont attribué la dénomina­tion de « Sandal », est entré en ser­vice à partir de 1959. Au cours des années qui suivirent, cet engin constitua l'essentiel de la force de MRBM mise en ceuvre par le com­mandement des missiles straté­giques soviétiques (Raketnyye Voyska Strategicheskovo Natnache­niya), qui dispose de tous les mis­siles terrestres dont la portée dépasse 1 000 km, le commande­ment de l'artillerie regroupant, quant à lui, les vecteurs dont la portée est inférieure à cette dis­tance.
Les MRBM et les IRBM sont
conçus en vue d'effectuer des attaques nucléaires sur l'Europe occidentale, le Moyen-Orient, le Japon et la Chine, les SS-4 et SS-20 pouvant eux-mêmes être employés contre des objectifs situés sur les arrières immédiats des années adverses, dans une limite de 500 à 600 km. D'un autre côté, les SS-5 et SS-20 sont en mesure de détruire des cibles situées à des distances supé­rieures à 1 000 km, comme les postes de commandement, les systèmes de communications, les aérodromes, les principales industries statégiques, les raffineries de pétrole, mais aussi les centres logistiques, politiques et économiques de l'ennemi.
Déployé à Cuba, le SS-4 acquit une certaine notoriété en 1962, lors de la fameuse crise des missiles qui opposa les Etats-Unis à l'Union soviétique. Les Américains se ren­dirent d'ailleurs compte que le système de guidage par radio­commande de cet engin avait été remplacé par un autre, à inertie.
Une unité complète de SS-4 consiste en une douzaine de trac­teurs et de remorques, le tir s'effec­tuant à partir d'un emplacement fixe et protégé ou d'une plate-forme provisoire. C'est au cours des années soixante que la force de SS-4 atteignit sa puissance maxi­male, les effectifs connaissant une certaine décroissance par la suite pour tomber à cinq cents unités entre 1971 et 1977. En mars 1983,ce chiffre n'était plus que de deux cent vingt, ce missile, implanté face aux pays de l'OTAN et à ceux du Moyen-Orient, étant relevé progres­sivement par le SS-20. Tous les SS-4 ont été détruit en may 1991.
En 1997, les services secrets israelien ont accusé la fédération de russie d'avoir fournie la technologie des SS-4 à l'Iran

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: